lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un expert de l’ONU demande à Israël de mettre fin aux hostilités envers les militants des droits de l’homme

Nations Unies (PL) Le rapporteur spécial des Nations Unies pour la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, Michael Lynk, a exhorté Israël à arrêter de poursuivre et criminaliser les militants qui dénoncent leurs violations.

Dans un rapport présenté au Conseil des Droits de l’Homme à Genève, l’expert canadien en poste depuis 2016 a dénoncé le fait que les militants pour les droits de l’homme, qui travaillent à mettre en lumière les crimes liés à l’occupation israélienne, font face à une agressivité croissante.

« Les défenseurs, palestiniens, israéliens et internationaux, qui insistent, par leur activisme audacieux,  pour enquêter et refuser les violations liées à l’occupation sont la cible d’intolérance et de la critique », a-t-il averti.
 
Lynk a fait part de son inquiétude face aux attaques, arrestations, détentions et menaces dont ils sont victimes. Il a souligné que les militants pour les droits de l’homme subissent une ingérence de plus en plus sophistiquée dans leur travail, par laquelle Israël prétend les réduire au silence et les décourager.

Selon le rapporteur spécial, depuis 1967 ces militants exercent un travail clé dans les territoires palestiniens occupés, qui inclut la défense des droits de l’homme, les enquêtes et la contestation.

Dans sa déclaration, Lynk a rappelé sa remise en question des politiques et pratiques israéliennes, dont la colonisation de la Cisjordanie par de nouvelles implantations et le blocus de la Bande de Gaza.

ocs/wmr

EN CONTINU
notes connexes