mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Référendum au Mail pour changer la Constitution

Bamako, 10 juin (PL) Le gouvernement malien convoquera un référendum pour demander l’agrément de la population à des changements dans la Constitution, comme la mise en place d’un Sénat et l’adoption de réformes prévues dans un accord de paix.

La consultation aura lieu le 9 juillet, mais la campagne qui lui correspond débutera le 23 juin prochain. Le référendum déterminera également la proposition de concéder plus de pouvoir au président afin qu’il puisse désigner des hauts fonctionnaires.

Selon un communiqué du Gouvernement, le président Ibrahim Boubacar Keita veut corriger les déficiences actuelles de la Constitution et appliquer les clauses de l’accord de paix d’Alger de 2015, signé entre les autorités et les groupes rebelles du nord du pays, majoritairement des guérillas et des milices de la communauté touareg.

Le Ministre des Droits de l’Homme et des Affaires Étatiques a déclaré à la presse que « ces changements devraient donner la possibilité aux autorités traditionnelles de faire entendre leur voix dans les affaires publiques ». « Cette révision constitutionnelle est pour le Mali et pour la paix », a-t-il rajouté.

L’annonce de ce référendum fait suite à la décision officielle d’établir les dénommées « autorités intervalles », structures gouvernementales dans la région du nord, de majorité touareg, comme il est prévu dans l’accord de 2015. Cela est considéré par beaucoup comme un triomphe de la diplomatie, principalement aidée par la médiation algérienne.

Certaines sources estiment que la tenue de ce référendum sera, d’une certaine manière, un examen pour la gestion du président Boubacar Keita.

peo/oda/mt 

EN CONTINU
notes connexes