jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des terroristes violent les zones de cessez-le-feu dans deux provinces syriennes

Damas, 21 juillet (PL) Des sources militaires ont informé, qu’une fois de plus, « les groupes terroristes violent les zones démilitarisées accordées et attaquent à Damas et dans la province d’Hama, où ils ont provoqué la mort de sept civils ».

Les rapports ont ajouté que dans la capitale, des groupes disloqués dans la zone de Jobar ont lancé des roquettes contre le quartier de Tiyyarah et ont causé la mort d’un enfant.

Alors que d’autres attaques de l’État Islamique (EI) ont fait au moins six mort et des dizaines de blessés parmi la population dans la province d’Hama.

Les régions mentionnées sont incluses dans les zones de détente accordées à Astana, Kazakhstan, que les les organisations extrémistes armées n’ont jamais respectées.

De la même manière, et contrairement aux déclarations diffusées sur les réseaux sociaux et par certains médias au sujet de projets de trêves dans le sud de la Syrie, des groupes de terroristes camouflés se sont infiltrés dans un lieu contrôlé par l’Armée syrienne près d’Al Tanf.

Des sources militaires ont précisé que lors de ces actions, les extrémistes ont utilisé des drapeaux syrien et des vêtements de l’Armée et que lorsqu’ils ont pu pénétrer l’intérieur des positions des forces gouvernementales une violente fusillade a débutée.

Les premières informations indiquent que plus de 30 soldats sont morts durant l’affrontement, sans préciser le nombre de pertes chez l’agresseur.

Cette localité, où se trouvent des forces spéciales étasuniennes qui comptent sur l’appui de militaires jordaniens, est un point de concentration d’éléments terroristes qui tentent d’empêcher l’avancée de l’Armée syrienne et de ses milices alliées.

Par ailleurs, d’autres terroristes ont attaqués à la roquette la centrale énergétique d’Al Zara, dans la province d’Hama, sans faire de victimes.

peo/jcm/pgh/oda/pgh

EN CONTINU
notes connexes