lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Indignation de la FARC suite à l’assassinat d’ex-guérilleros en Colombie

Bogotá, 19 octobre (Prensa Latina) Le plus haut responsable de la FARC, Rodrigo Londoño (Timochenko), a aujourd’hui condamné les assassinats de six membres de ce mouvement politique dans une zone du département de Nariño, au sud-ouest de la Colombie.

Le président de la Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC)a aujourd’hui exprimé sur son compte du réseau social Twitter que « nous élevons notre voix d’indignation. Notre voix de rejet et de refus face à l’assassinat de six membres de la FARC ».

Dans un communiqué diffusé à l’opinion publique hier soir, l’ex-guérilla a fait part du crime qui a eu lieu le 15 octobre à Isupí, localité de San José de Tapaje, et a nié le fait qu’il ait pu être commis par de prétendues dissidences des anciennes FARC-EP.

Il a signalé qu’une bande criminelle qui opère dans la zone est responsable du massacre et qu’elle a précédemment réalisé des « actions hostiles contre les communautés dont nous faisons partie ; nous, les personnes qui, en avançant dans le processus de paix, faisons honneur à la parole donné par les actes ».

Le message, émis depuis un territoire spécial qui était avant une zone de réintégration à la vie civile, a indiqué les noms des ex-combattants assassinés et a exigé « une présence plus importante de l’État pour contrôler l’application rapide et appropriée des accords de paix ». 

« Pression pour une application appropriée et indignation pour que l’on respecte sa parole et surtout la vie de tous », est-il conclu par Timochenko sur les réseaux sociaux.

peo/ocs/tpa

EN CONTINU
notes connexes