mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un plan d’actions violentes de la droite vénézuélienne est dénoncé

Caracas, 20 octobre (Prensa Latina) Le président du Conseil Législatif de Tachira, Omar Hernandez, a dénoncé le fait que « la droite vénézuélienne prétend provoquer de la violence et de la confrontation en se niant à prêter serment pour les postes de gouverneurs ; postes qu’ils ont gagné lors des élections du 15 octobre dernier ».

Lors de déclarations à la presse, Hernandez a souligné qu’en « tentant d’éviter leur devoir de gouverneurs élus de Tachira, Mérida, Anzoátegui, Nueva Esparta et Zulia, qui est de prêter serment devant l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), ils assurent la continuité des plans visant à déstabiliser le pays ».

« Nous constatons comment la droite continue de tromper le peuple vénézuélien, le peuple de l’État de Tachira. Nous voyons comment ils créent des matrices d’opinion pour duper le peuple », a-t-il commenté.

Il a précisé que « c’est l’Assemblée Nationale Constituante qui a convoqué les élections de dimanche dernier, et qu’ils (l’opposition) ont accepté cette convocation, puis ont été candidats ; ils doivent donc se présenter devant l’ANC pour être assermentés suite à leur victoire ».

peo/tgj/lb

EN CONTINU
notes connexes