dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie exige des explications aux États-Unis quant à leur nouvelle stratégie en Syrie

Moscou, 23 octobre (Prensa Latina) La Russie a aujourd´hui exigé des explications aux États-Unis quant à leur nouvelle stratégie de créer des dénommés « conseils locaux » dans certaines zones de Syrie, où une coalition internationale agit sans le consentement de Damas.

Le ministre russe des Relations Extérieures, Serguei Lavrov, a exprimé sa préoccupation quant aux nouveaux pas de Washington dans la nation du Levant, particulièrement après que les troupes syriennes, avec l´aide de l´aviation russe, aient libéré la ville d´Alma-Edin.

« Il est reconnu que les forces de l´État Islamique (EI) ont transité, sans aucun empêchement, par des zones sous contrôle de groupes armés appuyés par les États-Unis dans le but de renforcer des opérations contre les forces gouvernementales syriennes », a-t-il déclaré.

Les États-Unis souhaitaient que la dénommée Armée Démocratique Syrienne (ADS) puissent entrer plus tôt dans Alma-Edin, ville où l´EI concentrait de nombreux armements et munitions, et depuis laquelle une importante voie de communication avec l´Irak est contrôlée.

L´Occident n´a pas du tout apprécié le fait que, malgré les tentatives de l´EI de se maintenir sur la rive orientale de l´Euphrate, dans la ville de Deir-Ezzor, les troupes syriennes ont réussi à récupérer cette zone et à en expulser les terroristes.

Deir-Ezzor, avec près d´un demi million d´habitants, se trouvait depuis plus de trois ans sous le siège de l´EI.

Dans un effort destiné à éviter que la ville passe sous le contrôle du gouvernement du président Bashar Al Assad, les États-Unis ont réussi à lancer des attaques depuis des positions contrôlées par l´ADS contre les troupes syriennes.

Lavrov a rappelé que « lors de l´opération de l´alliance occidentale contre Raqqa, capitale supposée de l´EI, une sortie massive de terroristes, y compris avec leurs familles, a été observée, et cela a entrainé certaines interrogations ».

Alors que des experts insistent sur le fait que cette coalition agit de manière totalement illégale dans ce pays du Levant, Lavrov a précisé qu´à « d´autres moments, Washington a réussi à fixer une limite à ne pas franchir sur le terrain, et les troupes syriennes ne pouvaient pas du tout la transgresser ».

Face à cette situation, la direction militaire russe a prévenu le Pentagone, qu´en temps voulu, elle suspendrait toute restriction au mouvement de troupes syriennes sur ces territoires.

La Russie a également signalé, qu´en cas de nouvelles agressions contre les forces gouvernementales syriennes depuis des zones contrôlées par l´ADS, que Washington soutient, finance et équipe, elle répondra par tous les moyens à sa portée dans cette zone du pays.

peo/rc/to

EN CONTINU
notes connexes