dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Forces Démocratiques Syriennes occupent des zones sans aucune résistance de Daesh

Damas, 24 octobre (Prensa Latina) Des sources militaires ont indiqué que les dénommées Forces Démocratiques Syriennes (FDS) ont occupé une partie du gisement pétrolier Al-Omar, l´un des plus important du pays, situé au nord du fleuve Euphrate dans la province de Deir-Ezzor.

Consulté par Prensa Latina, un commandant de l´un des groupes des Forces d´élite de l´Armée syrienne a dénoncé, sous couvert d´anonymat, le fait que les FDS, une alliance de milices kurdo-arabes soutenue par les États-Unis, ont fait preuve d´opportunisme lors de cette action.

« Cette organisation militaire est intervenue sur ce grand gisement pétrolier après que l´artillerie et l´aviation syrienne aient bombardé et détruit toutes les concentrations de groupes terroristes de l´État Islamique (EI, Daesh pour son acronyme en arabe) et aient récupéré une partie du lieu », a-t-il assuré.

L´officiel a souligné le fait que Daesh, qui concentre ses combats contre l´Armée syrienne, coordonne ses mouvements avec les forces étasuniennes qui dirigent la Coalition Internationale.

À ce sujet, et comme preuve de ce qu´il avance, il a expliqué que les terroristes de l´EI se retirent sans aucune résistance de différentes zones sur lesquelles arrivent en suivant des effectifs des FDS.

D´autre part, le directeur de l´usine de gaz de Konico, Amin Hamid, a démenti des reportages journalistiques quant à la prétendue libération de ces installations par l´Armée syrienne, et a assuré que les FDS les contrôlent toujours.

Il a précisé que cette entité armée a récemment occupé ce gisement sans faire feu, car le retrait était coordonné avec l´EI qui s´est replié sans combattre.

Des sources locales citées par le quotidien syrien Al-Watan ont informé ce lundi que l´organisation extrémiste Daesh s´est retirée de villages commeNemelieh, Mashakh et Basirah, au nord-est de la province de Deir-Ezzor. Ces mêmes sources ont estimé que suite à l´évacuation de Daesh, les effectifs des FDS entreraient dans ces villages.

Les opérations de ce corps armé, appuyé par les États-Unis, à Deir-Ezzor ont lieu peu de jours après qu´elles aient pris la ville de Raqqa, ancien fief de l´EI. Selon certaines plaintes de différentes organisations et associations, Raqqa est à 85 pour cent détruite par les bombardements de la Coalition Internationale.

peo/tgj/obf

EN CONTINU
notes connexes