jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Sénat russe exige la fin immédiate de l´embargo des États-Unis contre Cuba

Moscou, 26 octobre (Prensa Latina) Le Conseil de la Fédération (Sénat russe) a demandé hier la fin immédiate de l´embargo économique, financier et commercial des États-Unis contre Cuba par une résolution adoptée par une écrasante majorité de cet organe.

La résolution exhorte les États, l´ONU, ses pays membres, les organisations et parlements internationaux à faire sien l´appel à la levée du blocus économique nord-américain, qui existe depuis plus d´un demi-siècle.

Le texte, présenté par le vice-président du comité des Affaires Économiques su Sénat russe, et président du groupe de coopération avec le parlement cubain, Serguei Kalashnikov, souligne que « la politique nord-américaine de l´embargo est une preuve évidente de la violation du droit international de la part de Washington, du non-respect de la souveraineté des États, et ce indépendamment de savoir si l´administration est républicaine ou démocrate ».

« Durant longtemps, les États-Unis ont ignoré les résolutions de l´Assemblée Générale de l´ONU contre cet embargo, approuvées par la majorité absolue cet organe, ce qui isole Washington du reste de la communauté internationale », est-il souligné dans le texte. L´année dernière cette résolution, la 25ème depuis le début des année 90, a été adoptée par 191 pays en faveur, 2 abstentions (les États-Unis et Israël) et aucun pays contre.

Le document affirme que « la politique de pression unilatérale est un reste du passé qui n´a aucune justification, qui provoque de grande pertes aux développements social et économique de Cuba, et viole les droits et les intérêts des citoyens de l´île ».

« Le rétablissement des liens diplomatiques entre Washington et La Havane, ainsi que l´application d´autres mesures de rapprochement, n´ont en rien signifié la suspension du mécanisme de blocus qui s´est maintenu intact », y est-il éclairé.

La déclaration des sénateurs souligne que « de plus, la politique d´encerclement de l´île est loin d´avoir atteint ses objectifs qui étaient de provoquer des changements dans le système social et étatique de Cuba ».

« Les sanctions appliquées par les États-Unis contre des nations souveraines, qui est une manière de les punir pour leur politique interne et externe, sont illégales et inadmissibles », conclut la résolution.

peo/lma/To

EN CONTINU
notes connexes