vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

À l´ONU, le monde confirme son rejet de l´embargo des États-Unis contre Cuba

Nations Unies, 1er novembre (Prensa Latina) L´Assemblée Générale de l´ONU a aujourd´hui adopté, par le soutien de 191 de ses 193 membres, une nouvelle résolution qui réclame la fin de l´embargo économique, commercial, et financier imposé par les États-Unis contre Cuba.

Pour la vingt-sixième occasion consécutive depuis 1992, la communauté internationale demande de manière catégorique, au sein du principal organe délibérant des Nation Unies, la levée du blocus appliqué par Washington à l´île caribéenne depuis plus d´un demi-siècle.

Comme l´avait annoncé la veille le Département d´État, la Maison Blanche a voté contre le projet, et a été soutenue par son allié Israël.

Avant le vote en session plénière, des diplomates de plusieurs pays, au nom d´organisations globales et régionales, ou au nom de leur nation, ont plaidé pour la fin de l´embargo, puis ont critiqué son impact sur le développement de la plus grande des Antilles et les violations des droits de l´homme que cela constitue.

Par la voix de son chancelier, Bruno Rodriguez, Cuba a dénoncé le fait que les sanctions unilatérales et extraterritoriales des États-Unis sont toujours en vigueur, tout comme l´acharnement de l´actuel administration nord-américaine à les renforcer.

La résolution approuvée exhorte tous les pays à ne pas adopter ni appliquer de lois et mesures contraires à la Charte des Nations Unies et qui violent les principes de non-intervention dans les affaires internes des nations, puis les libertés de commerce et de navigation internationales.

Elle appelle dans ce sens les États qui exécutent de telles actions à prendre les mesures nécessaires pour les abroger et les laisser sans effets.

Le texte demande au Secrétaire Général de l´organisation qu´il prépare, en consultation avec les organes et organismes pertinents du système des Nations Unies, un rapport sur le respect et l´application de cette résolution.

Dans son rapport de cette année, le Secrétaire Général, Antonio Guterres, a reçu la position favorable écrite de plus de 160 gouvernements et de plus de 30 agences de l´ONU réclamant la fin de l´embargo.

peo/nm/wmr

EN CONTINU
notes connexes