mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´Irak négocie la vente du pétrole de Kirkuk avec la Turquie

Ankara, 2 novembre (Prensa Latina) Selon l´Agence d´Information Anadolu, le ministre du Pétrole d´Irak, Jabar Ali al Luaibi, a annoncé le début d´un processus de négociation avec la Turquie quant à l´exportation du pétrole provenant de la zone de Kirkouk.

Luaibi a signalé que « nous négocions avec le gouvernement turc au sujet des exportations de pétrole depuis la zone de Kirkouk par le biais du port de Ceyhan (sur la côte méditerranéenne orientale de la Turquie) ; cependant nous n´avons toujours pas trouvé d´accord final ».

Des cinq gisements de pétrole de la région de Kirkouk, deux se trouvent sous le contrôle du Gouvernement Régional du Kurdistan irakien (GRK), les trois autres ont été repris par le gouvernement central après que l´Armée irakienne se soit déployée dans cette zone à la suite du référendum d´indépendance organisé par le GRK le 25 septembre dernier.

La Turquie a répondu à ce plan sécessionniste par la fermeture de l´oléoduc qui mène jusqu´à Ceyhan, dans le but de bloquer les revenus de l´exécutif kurde qui gère entre 250 et 300 mille barils de brut par jour, et dont l´unique porte de sortie est au travers du territoire turc.

Les réserves de pétrole estimées pour la zone de Kirkouk se chiffrent à près de 13 milliards de barils, ce qui représente près de 12 pour cent du total de celles calculées pour l´Irak.

L´Irak est le second plus important producteur de brut de l´Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) après l´Arabie Saoudite, et possède la cinquième réserve de pétrole brut du monde après le Venezuela, l´Arabie Saoudite, le Canada et l´Iran.

peo/tgj/acm

EN CONTINU
notes connexes