lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Dilma Rousseff dénonce les agressions contre les gouvernements progressistes

Strasbourg, 15 novembre (Prensa Latina) L´ex-présidente brésilienne Dilma Rousseff a aujourd´hui condamné l´imposition de sanctions contre le Venezuela par l´Union Européenne et tout type d´agressions contre des gouvernements progressistes d´Amérique Latine.

Lors d´une rencontre avec des eurodéputés dans cette ville française, la femme politique et économiste a considéré que les actions déstabilisatrices contre le gouvernement du président Nicolas Maduro sont illogiques, et a déploré les effets négatifs causés par ce type de mesures au peuple de cette nation.

Elle a d´autre part alerté sur le fait que son pays vit en ce moment un retour en arrière politique, puis a assuré que l´ex-mandataire Luiz Inacio Lula da Silva est aujourd´hui l´espérance du Brésil et que son élection permettrait de reprendre la lutte contre les inégalités.

Rousseff a souligné les réussites du Parti des Travailleurs (PT) dans des domaines comme la lutte contre la pauvreté et a dénoncé la destruction des conquêtes atteintes par son gouvernement et ceux de Lula par l´administration de Michel Temer.

« Le peuple brésilien et moi-même avons été victimes d´un coup d´État qui s´est matérialisé en trois étapes : il a commencé par la procédure impeachment à mon encontre, puis par l´application de mesures destinées à détruire les avancées conquises, et il continue aujourd´hui par une puissante campagne médiatique et des actions qui cherchent à détruire le PT et Lula », a-t-expliqué.

peo/pgh/gas

EN CONTINU
notes connexes