jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba plaide pour la paix et la stabilité dans la péninsule de Corée

La Havane, 22 novembre (Prensa Latina) Le chancelier cubain Bruno Rodriguez, qui a reçu son homologue de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC), Ri Yong Ho, a assuré que « Cuba plaide pour la paix et la stabilité dans la péninsule de Corée ».

Depuis le siège du Ministère des Relations Extérieures, Rodriguez a réitéré le fait que « c´est uniquement par le dialogue et les négociations qu´une solution politique durable au conflit dans cette région pourra être trouvée ».

Le titulaire cubain a fait part à son homologue asiatique de l´énergique rejet de Cuba aux attestations, certifications et divers listing unilatéraux et arbitraires établis par les États-Unis.

Il a ainsi affirmé que ces derniers servent de base à l´application de mesures coercitives contraires au Droit International.

« Nous réitérons notre demande au respect de la souveraineté et à l´indépendance des États, à la libre détermination des peuples, puis au non usage de la menace de la force », a-t-il indiqué.


Rodriguez a ensuite exprimé le fait que les relations entre La Havane et Pyongyang sont satisfaisantes et sont basées sur les traditionnels principes d´amitié établis par les leaders historiques Fidel Castro et Kim Il-sung.

« Les liens entre Cuba et la RPDC se développent entre nos peuples, nos partis et gouvernements », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Ri Yong Ho, qui est arrivé sur l´île la veille, a évoqué le fait que « les deux pays, nous construisons le socialisme sous la pression et l´embargo cruel des impérialistes ».

Ho a ensuite insisté sur l´importance des échanges d´opinions et de délégations entre les pays socialistes dans le but de favoriser « la construction amicale de notre socialisme ».

La RPDC a confirmé le caractère invariable de sa position tant que « la politique hostile et le chantage anti-RPDC de la Maison Blanche persistent », puis a exclu la possibilité de dialoguer sous ces conditions.

peo/lma/lbp

EN CONTINU
notes connexes