mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chancelière sud-coréenne rejette la sollicitude chinoise au sujet du Thaad

Séoul, 27 novembre (Prensa Latina) La chancelière de la Corée du Sud, Kang Kyung-wha, a aujourd´hui rejeté la demande, exposée par des médias chinois, de restreindre les opérations du système anti-missiles des États-Unis, et de résoudre le conflit bilatéral au sujet de son déploiement.

Lors d´une session parlementaire, Kang a assuré que son gouvernement n´évalue aucune restriction du fonctionnement du système de missiles antibalistiques nord-américain, dénommé Thaad (Terminal High-Altitude Area Defense), lequel « renforce l´alliance entre Séoul et Washington).

Elle a également exprimé le fait que son pays réaffirme sa posture actuelle sur différents sujets à la Chine, comme le fait de s´unir au programme global de défense antimissiles dirigé par les États-Unis, puis le fait de développer une alliance de sécurité avec cette nation nord-américaine et le Japon.

Les médias chinois ont lancé un appel pour stopper la mise en fonctionnement d´une batterie du Thaad déployée dans la ville sud-coréenne de Seongju dans le but de faire face aux prétendues menaces de missiles de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC).

Les États-Unis et la Corée du Sud ont déployé le Thaad suite aux essais nucléaires de Pyongyang qui elle considère qu´une présence militaire proche est une menace à sa souveraineté.

La RPDC a réitéré le fait que le développement de son programme nucléaire est auto-défensif, et qu´il constitue un droit à utiliser tous les moyens disponibles pour se défendre des provocations de Washington et ses alliés, Séoul et Tokyo, dans la péninsule.

peo/lma/nmr

EN CONTINU
notes connexes