lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des forces populaires syriennes soutiennent la population dans l´enclave d´Afrin

Damas, 21 février (Prensa Latina) Des forces populaires syriennes se trouvent aujourd´hui dans l´enclave d´Afrin, au nord de la province d´Alep, où elles protègent la population des attaques de ce qu´il reste du groupe terroriste État Islamique et de l´assaillante Armée turque.

Selon des médias locaux, depuis mardi, des unités de l´Armée syrienne ont commencé à pénétrer dans le canton d´Afrin, et ce malgré le fait que le gouvernement turc ait attaqué ces forces pour empêcher leur entrée.

La veille, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait part du fait que les milices syriennes se sont retirées d´Afrin après avoir été attaquées par les troupes turques, cependant des images de télévisions syriennes ont montré les milices populaires syriennes dans la ville.

Les unités militaires d´Ankara continuent leur offensive sur Afrin, débutée le 20 janvier dernier, et ce malgré le fait que les autorités de Damas aient exigé à de nombreuses reprises leur sortie des territoires du nord, une « partie inaliénable » de ce pays arabe.

Au milieu d´une complexe situation militaire dans les zones du nord de la Syrie, où sont présentes les forces turques et étasuniennes, Ankara prétend que son armée combat contre les milices kurdes des Unités de Protection Populaire (YPG) dans le but de sécuriser ses frontières avec le pays du Levant.

La Turquie, dont les unités militaires ont tué plus d´une centaine de civils durant leur invasion, et détruit d´importantes infrastructures, accuse les YPG d´être les alliés du Parti des Travailleurs du Kurdistan interdit, et qui opère dans le sud de ce pays.

Les sources précisent que les Forces Armées de la Turquie, pays membre de l´Organisation du Traité de l´Atlantique Nord (OTAN), réalisent d´intenses bombardements sur de nombreuses zones de ce territoire.

peo/mgt/obf

EN CONTINU
notes connexes