mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis construisent-ils une nouvelle base militaire en Syrie ?

Damas, 20 mars (Prensa Latina) Le site internet South Front a aujourd´hui mis en garde sur le fait que « les forces armées de la Coalition Internationale, menée par les États-Unis, établissent une base militaire à l´Est de la province syrienne de Deir Ezzor, très près du gisement de pétrole d´Al-Omar ».

La publication signale que des représentants des forces progouvernementales syriennes ont considéré que la nouvelle action de Washington vise à s´approprier des ressources pétrolières de Damas.

Comme preuve de la construction de la nouvelle installation militaire, ont été publiées sur les réseaux sociaux des vidéos dans lesquelles on observe des hélicoptères nord-américains qui ont transporté de nombreux militaires jusqu´à l´importante zone d´hydrocarbures.

Situé à 10 kilomètres de la ville d´Al-Mayadeen, dans la province de Deir Ezzor qui se trouvent à près de 460 kilomètres au nord de Damas, le gisement d´Al-Omar, qui représentait un quart de la production de brut du pays avant la guerre, est considéré comme le plus important de Syrie.

En de nombreuse occasions, le gouvernement du pays du Levant à dénoncé le fait que la présence illégale de troupes étasuniennes dans cette zone vise à provoquer une division territoriale, pour ainsi pouvoir s´approprier de ses vastes richesses naturelles comme le pétrole et le gaz.

Certains analystes estiment que « malgré le fait que Washington, qui a une douzaine d´installations militaires sur le territoire syrien, argumente que cette présence est due au combat mené contre le groupe terroriste État Islamique, ou Daesh, en réalité les États-Unis ne font que protéger les extrémistes restants ».

peo/tgj/obf

EN CONTINU
notes connexes