lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Trump mentionne l´échéance existante quant au maintien des États-Unis dans l´accord avec l´Iran

Washington, 20 mars (Prensa Latina) Le président des États-Unis, Donald Trump, a aujourd´hui fait référence au délai existant, jusqu´au 12 mai prochain, pour décider du maintien de son pays au sein de l´accord nucléaire de l´Iran avec cinq autres puissances mondiales.

« Il faudra de nouveau évaluer ce pacte. Nous verrons ce qu´il se passe », a-t-il signalé au sujet de l´initiative de 2015 également signée par la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l´Allemagne.

« Vous verrez ce que je fais », s´est-il exprimé en répondant à des journalistes lors du début d´une réunion à la Maison Blanche avec le prince héritier d´Arabie Saoudite, Mohammed bin Salman, lors de laquelle les deux hommes ont abordé le sujet.

Le 12 janvier dernier, Trump a prolongé la suspension temporaire des sanctions contre l´Iran, mais a exigé aux nations européennes qu´elles soutiennent la révision du Plan Intégral d´Action Conjointe (Jcpoa, pour son abréviation en anglais) quant à ce qu´il considère être des défauts de l´accord.

Il avait alors menacé de retirer les États-Unis du Jcpoa.

Le ministre des Relations Extérieures russe, Serguei Lavrov, a prévenu que Washington tente de modifier le texte du Jcpoa dans le but d´y inclure « des aspects absolument inacceptables pour l´Iran ».

Lavrov a souligné qu´il « cherche également à ce que le pays perse permette aux inspecteurs de l´Agence Internationale de l´Énergie Atomique d´accéder à ses installations à tout moment, à la première exigence ».

« Si Trump confirme sa menace et sort du Jcpoa, l´Iran ne se sentira plus engagé envers les conditions stipulées dans l´accord », a-t-il souligné.

« J´ai confiance en ce que nos partenaires européens respectent l´accord dans sa totalité, lequel est ratifié par le Conseil de Sécurité des Nations Unies et doit être obligatoirement respecté par tous », a exprimé le diplomate russe.

D´autre part, lors de sa rencontre avec son visiteur, Trump a salué les liens entre les États-Unis et l´Arabie Saoudite, puis a remercié le royaume arabe pour ses multimillionnaires achats de matériel militaire à son pays.

Il a également exprimé à bin Salman le fait que son père, le roi Salman bin Abdulaziz, « a pris une sage décision » en le désignant comme son successeur au trône courant 2017.

Le prince héritier prolongera son séjour aux États-Unis jusqu´au début du mois prochain.

peo/ga/dsa

EN CONTINU
notes connexes