mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président serbe demande de la sérénité suite à l´agression au Kosovo

Belgrade, 26 mars (Prensa Latina) Le président serbe, Aleksandar Vucic, a aujourd´hui exhorté la population serbe qui vit au Kosovo à agir avec sérénité et lucidité face à l´agression perpétrée par des forces de polices dans la ville de Kosovska Mitrovica.

Lors d´une allocution télévisée, après avoir présidé une réunion urgente du Conseil de Sécurité Nationale, il a qualifié l´équipe des forces spéciales qui a arrêté Marko Djuric, directeur de l´Office pour le Kosovo et Metohija du gouvernement serbe, de « bande terroriste soutenue par l´occident ».

Il a réitéré le fait que l´attaque au gaz lacrymogènes du local où se tenait une table ronde de dialogue social pour la recherche d´une solution de compromis quant à la question au sujet du Kosovo dans la ville de Kosovska Mitrovica a « été un acte réalisé par des criminels ».

Il a affirmé que la police kosovare compte sur le soutien de la Mission Civile de l´Union Européenne au Kosovo pour l´État de Droit, (EULEX).

Il a ajouté que « les autorités kosovares mentent lorsqu´elles disent que le fonctionnaire n´a pas respecté les exigences pour l´entrée sur le territoire kosovar, car elles ont été prévenues plus de 76 heures avant et à deux reprises, et que toutes les règles établies dans l´accord souscrit à ce sujet ont été remplies ».

Il a insisté sur le fait que pour voyager au Kosovo les personnalités et fonctionnaires du gouvernement n´ont pas besoin d´autorisation, mais qu´ils doivent informer des modalités du voyage, ses raisons, les véhicules dans lesquels ils seront transportés, puis que Djuric, pour son statut, devait uniquement faire part de son voyage 24 heures à l´avance.

Il a ensuite fait remarquer « qu´ils se sont acharné sur ce fonctionnaire, et l´assistant qui l´accompagnait, car ils ne l´apprécient pas car il s´oppose à l´indépendance unilatérale du Kosovo, raison pour laquelle ils l´ont menotté et l´ont exhibé dans les rues de Pristina tel un trophée ».

Djurici a été libéré dans l´après-midi proche du sud de la Serbie, d´où il s´est dirigé vers Belgrade.

Vucic a informé que « dans les prochaines heures, seront publiées les photos et vidéos de l´opération des forces de police kosovares, dont les effectifs fortement armés et avec des passe-montagnes noires ont pénétré par la force dans le siège de la cour de Kosovska Mitrovica, où près de 50 personnes assistaient à la réunion.

Il a ensuite appelé la population serbe de cette localité à rester calme et à ne pas se laisser provoquer, puis a exprimé aux partis de la dénommée Liste Serbe qui participent au gouvernement kosovar, et qui ont annoncé leur intention de s´en retirer, qu´ils agissent en accord avec leurs propres critères, tout en leur recommandant de la retenue.

Après avoir affirmé que son pays ne permettra pas que l´ont porte impunément atteinte à la sécurité de ses citoyens, il a exprimé que « les autorités albano-kosovares ont aujourd´hui voulu montrer leur force aux serbes, et à ceux qui les soutiennent dans les États occidentaux ; elles ont réussi, et il faut seulement faire clairement entendre que cela ne sera pas accepté ».

« Nous ne sommes pas aussi faibles que certains le pensent, mais nous n´allons pas exposer notre puissance comme eux le font : nous allons rendre le coup reçu par la voie diplomatique et politique, puis nous verrons quels seront les résultats », a signalé le mandataire serbe.

peo/arc/rmh 

EN CONTINU
notes connexes