mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ONU ne considère pas nécessaire de superviser le système électoral vénézuélien

Par Livia Rodriguez Delis

Caracas, 2 avril (Prensa Latina) L´absence d´une mission de l´Organisation des Nations Unies (ONU) pour superviser les élections du 20 mai prochain au Venezuela peut être aujourd´hui considérée comme la confirmation de la fiabilité du système électoral du pays sud-américain.

Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint des Affaires Politiques de l´organisme multilatéral, a récemment réitéré le fait que cet organisme n´a pas l´intention d´envoyer de représentants lors du scrutin vénézuélien du 20 mai prochain, lors duquel seront élus le président de la République pour la période 2019-2025, et les législateurs des États et des communes.

Il a tout d´abord signalé en conférence de presse que c´est un processus qui ne relève que des vénézuéliens, puis qu´il est rare que l´organisation réalise ce type de mission.

« Nous ne sommes pas directement impliqués dans les élections au Venezuela, c´est un processus national », a-t-il affirmé.

Il a souligné que « les Nations Unies n´ont uniquement l´habitude d´intervenir dans des processus électoraux dans le but de tenter d´améliorer le système de vote, et ce dans des pays bien déterminés ». Il a ensuite ajouté que ce type de mission est développé dans une cinquantaine de pays chaque année.

Ceci confirme les déclarations d´experts internationaux, au sujet du système électoral de cette nation sud-américaine, qu´ils qualifient comme l´un des plus transparents au monde, et ce pour la quantité de contrôles qui sont réalisés lors de la préparation du scrutin avec la participation de techniciens du Conseil National Électoral (CNE) et de représentants de tous les partis politiques présentant des candidats.

peo/mh/lrd

EN CONTINU
notes connexes