mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël continue d´utiliser la force létale contre les palestiniens, puis annule son accord avec l´Acnur

Gaza, Nations Unies, 3 avril (Prensa Latina) L´armée d´Israël a aujourd´hui tué un palestinien de la localité de Deir Al Balah, dans le centre de la Bande de Gaza, lors de manifestations réalisées à l´Est du camp de réfugiés de Bureij.

Selon des sources médicales, le jeune Ahmad Arafeh, âgé de 25 ans, a été mortellement blessé à la poitrine par des balles de combat.

Le nombre de palestiniens décédés, depuis que les manifestations pour le Jour de la Terre ont débuté vendredi dernier, s´élève maintenant à 18 ; et auquel s´ajoute la mort d´un paysan, également par des tirs israéliens, qui ne participait pas aux protestations.

Selon un communiqué du Ministère de la Santé de Gaza, 805 personnes ont été blessées par des balles réelles, 425 ont souffert d´inhalation de gaz lacrymogènes et 154 ont été atteintes par des balles en caoutchouc.

La mobilisation palestinienne à Gaza, qui inclut l´établissement de campements improvisés aux abords de la frontière, devrait se poursuivre jusqu´au 15 mai prochain, lors de la commémoration de la dénommée Nakba (la catastrophe), jour de la création de l´État d´Israël et le début de l´exode forcé de près de 750 mille palestiniens de leurs terres ancestrales.

D´autre part, l´Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (Acnur) a aujourd´hui fait part de sa préoccupation suite à l´annonce d´Israël de se retirer d´un accord avec l´ONU quant à la situation de demandeurs d´asile africains.

L´Acnur espère que Tel-Aviv reconsidère cette décision, et a exprimé qu´elle reste en contact avec les autorités israéliennes pour tenter de trouver une solution à cette situation déplorable.

« Nous sommes en contact avec le bureau du premier ministre et nous continuons de croire que tout le monde est gagnant dans cet accord. Il bénéficie à Israël, à la communauté internationale, ainsi qu´aux personnes qui ont besoin d´asile », signale un communiqué de cette agence basée à Genève, Suisse.

Selon l´Acnur, l´accord permettrait de sauver des vies puisque de nombreuses personnes n´auraient pas à retourner en Afrique subsaharienne par le biais de traversées dangereuses.

La veille, Tel-Aviv avait trouvé un accord avec l´Acnur pour transférer et reloger 16 mille 250 migrants africains dans des pays occidentaux, alors que 16 mille auraient reçu un permis de séjour légal en Israël.

Mais quelques heures après avoir signé l´accord, le premier ministre d´Israël, Benjamin Netanyahu, a annoncé son annulation.

L´accord prévoyait également l´arrêt des déportations forcées de demandeurs d´asile en Israël vers l´Afrique, principalement de ceux originaires du Soudan et de l´Erythrée.

Mais Netanyahu assure avoir prêté attention à de nombreux commentaires à ce sujet, puis, après le réexamen des avantages et désavantages, avoir pris la décision d´annuler l´accord.

Certains médias estiment que le retour en arrière du premier ministre obéit à des pressions de nombreuses figures de son parti et de membres de la coalition de gouvernement.  

peo/oda/mv/lma/ibf

EN CONTINU
notes connexes