samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La justice espagnole poursuit l´ancien chef de la police de Catalogne pour sédition

Madrid, 5 avril (Prensa Latina) La justice espagnole a aujourd´hui ordonnée de poursuivre l´ancien chef de la police de Catalogne, Josep Lluis Trapero, pour le rôle joué par l´institution armée lors de la tentative de sécession de cette communauté autonome du nord-est de l´Espagne.

La juge de l´Audiencia Nacional, Carmen Lamela, poursuit le Major des Mossos d´Esquadra (corps policier catalan) pour les délits de sédition et d´organisation criminelle, en relation aux protestations et au référendum du 1er octobre de 2017.

Dans sa décision, la magistrate perçoit et fait référence à des actes de sédition lors des faits ayant eu lieu les 20 et 21 septembre à Barcelone, lorsque des milliers de personnes ont empêché la sortie d´une commission judiciaire de la Consejeria de Economia (Ministère) catalane.

Elle apprécie le même délit dans l´agissement des Mossos le 1er octobre 2017, lorsque le gouvernement de l´ex-président catalan destitué a organisé un référendum d´autodétermination au sein de la prospère région de 7,5 millions d´habitants, lequel a été déclaré illégal par Madrid.

Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy a alors accusé les Mossos d´avoir fait profil bas, en référence au manque d´action de ses agents face aux millions de catalan qui se sont rendus aux urnes.

Dans son accusation, Lamela parle de « l´attitude passive des Mossos » lors du scrutin du 1er octobre et d´une hypothétique complicité avec les centres de votations, en « arrivant même à agir contre les agents de la Police et la Guardia Civile ».

peo/mem/edu

EN CONTINU
notes connexes