mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´ELN nie être l´auteur de l´attentat contre le système électrique du sud de la Colombie

Bogotá, 20 avril (Prensa Latina) L´Armée de Libération Nationale (ELN) de Colombie a aujourd´hui nié être responsable de l´attentat contre une tour d´énergie dans le sud-ouest du pays, et qui a provoqué le fait que plus de 300 mille personnes sont en ce moment toujours sans électricité.

Par le biais des réseaux sociaux, l´ELN a expliqué que les combattants de la guérilla ont l´interdiction de réaliser des attentats contre les infrastructures électriques qui bénéficient à la population.

La force insurgée a fait référence au fait que des médias locaux, citant des sources de l´Armée nationale, lui attribuent l´attentat qui a laissé cinq municipalités du département de Nariño, à la frontière avec l´Équateur, sans électricité.

Par ailleurs, le président de la Colombie, Juan Manuel Santos, a aujourd´hui informé du fait que le gouvernement examine la situation pour déterminer le pays dans lequel les négociations avec l´ELN continueront, et ce suite au renoncement de l´Équateur qui ne souhaite plus accueillir ces dialogues ni en être garant.

Santos a précisé que le Chili, Cuba, le Brésil et la Norvège se sont proposés d´accueillir ces conversations avec la guérilla.

En début de semaine, le président de l´Équateur, Lenin Moreno, a déclaré à des médias colombiens que son pays ne serait plus l´hôte du dialogue de paix entre le gouvernement de Colombie et l´ELN.

La Colombie a dit comprendre une telle décision suite à l´augmentation de la violence criminelle dans la zone frontière entre les deux pays, puis a précisé être disposée à continuer de collaborer avec les autorités équatoriennes pour capturer les responsables des assassinats de l´équipe de journalistes du quotidien El Comercio.

peo/ga/tpa

EN CONTINU
notes connexes