samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’opposition vénézuélienne parle de candidature unique

Caracas, 2 mai (Prensa Latina) Quatre candidats de l’opposition vénézuélienne participant à la campagne présidentielle ont aujourd’hui émis l’hypothèse d’une candidature unique bien que pour le moment aucun ne se soit démis en faveur de l’un d’entre-eux.

Le représentant de Avancée Progressiste (AP), du Mouvement vers le Socialisme et Copei,  Henri Falcon qui, cette semaine,  poursuit sa campagne dans les états de Trujillo et de Lara, a indiqué la veille qu’il se maintiendra « sans doute » jusqu’à la fin des élections.

Henri Falcon, qui est venu à la politique sous la bannière du chavisme avant d’en abandonner les rangs, a confirmé, lors d’une conférence de presse, qu’il a eu des contacts pour évaluer les chances d’une candidature unique avec ses trois rivaux: le représentant des  électeurs d’Espérance pour le Changement, Javier Bertucci, celui de l’Unité Politique Populaire 89 (UPP89), ReinaldoQuijada, et le candidat libre, Luis Alejandro Ratti.

Cependant, peu de personnes s’attendent à ce qu’ils parviennent à un accord dans une alliance où chacun pourrait garder des chances égales de devenir président.

Falcon essaie de s’imposer en soutenant que la majorité du pays désire « des solutions, pas des complications », mais peu de gens partagent son idée d’imposer une « purge » à l’économie vénézuélienne.

Aucun nom n’a été avancé mais, si accord il y avait, le candidat unique représentant l’opposition aux élections  de mai devrait le faire sur les bases d’une  » véritable unité ». Tel est l’objectif que doit se fixer l’opposition, a jugé Falcon.

À son avis, « il s’agit de mettre en commun davantage que des efforts, des sentiments, des convictions ainsi qu’un  autre élément qui reste à définir et qui nous permettrait de nous montrer responsables devant le pays », a-t-il dit.

Pour le dirigeant de l’AP  » il faut trouver un accord entre les candidats Bertucci, Quijada et Ratti  mais également avec la Plateforme pour une Unité Démocratique; tous, alors, se regrouperaient autour d’une candidature unique.

Avec cet appel, Falcon pose d’avantages de questions qu’il ne donne de réponses, car Bertucci lui-même  assure que:  » Je ne serai pas le candidat qui cédera sa place… mes votes ne sont pas transmissibles, ils m’appartiennent,  je les ai gagnés avec le soutien chaleureux de ceux qui ont voté pour moi; alors que les votes des autres candidats de l’opposition sont des votes de mécontentement », soutient-il.

De plus, a ajouté Berucci, il peut compter, au moment des élections, sur l’appui de partis tels que Un Temps Nouveau, Action Démocratique, Justice d’Abord, entre autres, c’est-à-dire des partis à l’origine de la violence de l’année dernière, période de laquelle, a-t-il dit,   » vont sortir des  résultats importants ».

Voilà le scénario des élections  tel qu’il apparaît aujourd’hui. Personne ne peut encore dire qui sera l’élu, quoique,  à en croire Falcon, cette candidature unique qui semble bien improbable devrait lui revenir.

peo/ymr/lb

EN CONTINU
notes connexes