lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Plus de 3000 terroristes sortent des provinces centrales de Syrie

Damas, 8 mai (Prensa Latina) Selon des sources militaires, plus de mille 200 terroristes et leurs familles ont quitté le nord de la province centrale de Homs vers la ville de Jarablus, au nord d’Alep comme convenu dans un accord d’évacuation négocié avec l’Armée syrienne.

Ce groupe a abandonné le territoire d’Homs dans 66 autobus et 12 véhicules particuliers, a précisé le Ministre de la Défense syrien.

La majorité des extrémistes concernés, a-t-il précisé, étaient originaires de la municipalité de Rastan qui se trouve à 20 kilomètres de la ville d’Homs. Ce territoire est considéré comme l’un des centres principaux des extrémistes de la région, avec les localités de Talbiseh et de Houla.

Avant de quitter Homs, les terroristes ont été enregistrés par les forces de sécurité pour éviter qu’elles n’emportent dans les autobus des engins explosifs ou qu’ils n’emmènent des personnes séquestrées avec eux de manière subreptice.

Le jour précédent, à la ligne de démarcation, les groupes tafkiris ont remis leurs armes lourdes et mi-lourdes parmi lesquelles se trouvaient six tanks de guerre, trois véhicules blindés BMM, des systèmes de défense anti-aériens, des projectiles de mortier, des fusée et des obus.

Les troupes gouvernementales, en alliance avec le Centre Russe pour la Réconciliation en Syrie, appliquent une politique de réconciliation nationale dans ce pays du Moyen-Orient qui permet aux combattants de bénéficier d’une loi d’amnistie et de se réintégrer dans la vie sociale.

peo/ymr/obf

EN CONTINU
notes connexes