vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Deuil en Palestine après l´assassinat de 52 personnes par les forces israéliennes

Ramallah, 14 mai (Prensa Latina) La Palestine observera trois jours de deuil pour les 52 personnes assassinées aujourd´hui par les effectifs israéliens lors de manifestations réalisées aux frontières de Gaza pour s´opposer au transfert de l´ambassade étasunienne à Jérusalem en Israël.

Demain mardi, aura lieu, notamment suite aux orientations données par le président palestinien, Mahmoud Abbas, une grève générale, dans tous les territoires occupés par Israël, en rejet du massacre collectif d´aujourd´hui.

De plus, la journée de protestation se réalisera en commémoration du 70ème anniversaire de la Nakba (la catastrophe), date de la création de l´État d´Israël en 1948, qui signifie pour le peuple palestinien le début de l´exode forcé de près de 750 mille d´entre eux de leurs terres ancestrales.

Selon le Ministère de la Santé de la Bande de Gaza, dans un exercice de force sans pitié, les soldats israéliens ont aujourd´hui tué à balles réelles 52 palestiniens près de la vallée frontalière, et en blessant plus de 2 400, dont 71 se trouvent dans un état grave.

En intervenant lors d´une réunion de hauts représentants palestiniens à Ramallah, Abbas a confirmé que malgré la grande quantité de victimes à Gaza, la résistance populaire pacifique continuera jusqu´à la création d´un État indépendant.

Il a également décrit l´ouverture de l´ambassade de Washington à Jérusalem comme la création d´une « colonie étasunienne » en terres palestiniennes, faisant référence aux colonies illégales dressées par Tel-Aviv à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée, où habitent près de 250 mille israéliens.

« Ce que nous avons vu aujourd´hui à Jérusalem, ce n´a pas été l´ouverture d´une ambassade mais l´ouverture d´une colonie étasunienne », a-t-il souligné.

« Si avant nous avions dans notre Patrie des colonies israéliennes dressées avec l´aide étasunienne, nous avons aujourd´hui une colonie étasunienne érigée contre notre volonté à Jérusalem-Est», a-t-il précisé.

La cérémonie d´ouverture de l´ambassade nord-américaine s´est effectuée au milieu de mesures de sécurité extraordinaires et de l´absence de représentations diplomatiques de la majorité des nations accréditées à Tel-Aviv. La décision de Donald Trump de reconnaitre Jérusalem comme capitale d´Israël a au préalable été rejetée par la large majorité de la communauté internationale, y compris par l´Union Européenne.

peo/ga/mv

EN CONTINU
notes connexes