mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Ethiopie et l’Union Africaine sont invitées à servir de médiateurs pour le dialogue israélo-palestinien

AddisAbeba, 21 mai (Prensa Latina) L’ambassadeur de Palestine en Ethiopie, NasriAbujaish, a aujourd’hui demandé à l’Ethiopie et à l’Union Africaine (UA) de servir de médiateurs lors des pourparlers de paix avec Israël, car la Palestine ne croit pas en la neutralité des Etats-Unis dans de telles négociations.

Abujaish a déclaré que cette offre était faite compte tenu du rôle important joué par l’Ethiopie dans la corne de l’Afrique et de l’histoire solide de l’UA en tant qu’organisation s’efforçant à instaurer la paix et la tranquillité dans la région.

« Nous remercions le gouvernement éthiopien pour toutes les marques de soutien qu’il afournies depuis le tout début, à l’ONU, et nous espérons qu’il en sera de même dans l’avenir », a déclaré le représentant palestinien

Il a également ajouté que la décision de Washington de reconnaitre Jérusalem comme capitale et d’y transférer son ambassade était une transgression à toutes les résolutions prises par l’ONU,  pour lesquelles le sort de cette ville serait décidé  après des négociations directes entre la Palestine et Israël.

« Nous considérons cet acte de la Maison Blanche comme une occupation coloniale, allant à l’encontre de toutes les résolutions internationales émises à ce sujet », a-t-il expliqué.

Au mieux, les rapports de l’ONU considèrent que Jérusalem peut servir de capitale à l’un ou à l’autre des territoires, à condition que chacune des deux nationss’en tienne à la partie de l’enclave qu’elle occupe: soit Jérusalem-Est, soit Jérusalem-Ouest;

Mais comme la partie ouest de Jérusalem est riche en sites historiques, les deux parties affirment qu’elle leur appartient, tandis que les programmes répétés de construction de colonies israéliennes dans ce secteur de la ville causent des conflits permanents et la mort d’innombrables civils.

peo/mv/rrj/cvl

EN CONTINU
notes connexes