mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Gutterres se félicite de la déclaration sur la Libye approuvée à Paris

Nations Unies, 30 mai (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a accueilli avec satisfaction la déclaration politique sur la Libye approuvée à Paris, qui fixe une date pour les élections parlementaires et présidentielles dans ce pays.

Par un communiqué, le diplomate portugais a insisté sur l’importance de l’accord obtenu par les quatre acteurs principaux de la vie politique en Libye lors d’une rencontre, convoquée par le président français, Emmanuel Macron, et qui s’est tenue sous les auspices des Nations Unies.

Cette déclaration politique marque un pas en avant appréciable dans la transition politique de la Libye, affirme-t-il.

Le premier ministre libyen, Fayez al Serrai; le membre de la Chambre des Représentants, AgilaEssa Saleh Gwaider; le président du Haut Conseil d’Etat, Khalid al Meshri et le maréchal JalifaHafter, de l’Armée Nationale de Libye, se sont dorénavant engagés à travailler avec l’ONU pour la bonne tenue de ces élections.

De plus, a affirméGuterres, cette réunion a permis de reconnaitre que ces élections devaient être accompagnées de  l’élaboration d’une base constitutionnelle. GhassanSalamé, représentant spécial du secrétaire général est chargé de cette tâche et les personnes participant à cette réunion se sont engagées à le seconder.

Les quatre acteurs libyens se sont mis d’accord pour participer à une réunion ultérieurs permettant de discuter des modalités d’application de cette déclaration commune obtenue sousles auspices des Nations Unies.

A la suite de cette conférence internationale de Paris sur la Libye, la date de ces élections parlementaires et présidentielle qui permettront de stabiliser le pays ont été fixées au 10 décembre de cette année.

C’est là la conclusion de ce conclave réunissant le maitre de la capitale, Fayez al Serrai, et le maréchal JalifaHafter,  qui contrôle l’est du territoire.

Toutes les parties présentes à cette réunion se sont engagées à convoquer les élections le 10 décembre.

L’ONU est chargée de faciliter l’accompagnement nécessaire à ces élections, d’en définir les bases constitutionnelles et d’en préciser les détails pour l’organisation.

La Libye a été la proie d’ un grave conflit à la suite de l’intervention de l’OTAN en 2011 qui a entrainé la chute du gouvernement de Muamar el Gadafi. Le pays est ensuite entré dans une spirale de violence et de déstabilisation qui est toujours d’actualité.

peo/jcm/ifb

EN CONTINU
notes connexes