dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Hezbollah considère que la résistance est l’unique option contre Israël

Beyrouth, 1er juin (Prensa Latina) Le vice-président du Conseil Exécutif du Hezbollah, Ali Damoh, a aujourd’hui affirmé que la résistance est l’unique option contre le terrorisme israélien et les plans pour la région de son allié, les États-Unis.

Dans une déclaration remise à Prensa Latina, le Parti de Dieu reprend les propos que Damoh a utilisés dans le sermon traditionnel du vendredi et dont le sujet, en cette occasion, était la cause palestinienne et les problèmes internes du Liban.

Selon le dirigeant de cette organisation politico-militaire libanaise, les palestiniens ont prouvé que la résistance est l’unique chemin qu’il reste aux autres peuples pour combattre l’arrogance israélienne.

Cette attitude permet de contrecarrer tous les projets visant à la liquidation de la cause palestinienne et, en particulier, l’Accord du Siècle que favorise le gouvernement nord-américain.

En ce qui concerne les thèmes nationaux, Damoh a insisté sur le fait que le Liban a besoin d’une volonté politique nationale qui s’occupe de promouvoir l’économie, la sécurité et la stabilité tout en menant la lutte contre une corruption qui menace jusqu’à l’existence des institutions.

Le Hezbollah se fixe cette idée comme tâche prioritaire et, malgré ses difficultés, a-t-il ajouté, le parti est capable d’éradiquer ce fléau si toutes les forces coopèrent pour mener ce combat.

Il s’agit là de l’une des principales pistes de travail que se propose le prochain gouvernement qui désire ancrer de nouvelles pratiques afin de conduire le pays vers l’étape suivante, a-t-il souligné.

«Le Hezbollah a commencé à mettre en marche des mécanismes pour accomplir cet objectif. Bien que nous sachions qu’il est impossible de venir complètement à bout de la corruption , nous pourrons au moins éviter au maximum la gabegie et le vol d’argent public», a-t-il insisté.

Ce but est accessible grâce à la forte présence au Parlement que l’électorat a accordé au Parti de Dieu lors des dernières élections du 6 mai dernier.

peo/lma/arc

EN CONTINU
notes connexes