samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« Mon emprisonnement est une injustice contre le peuple brésilien », déclare Lula

La Havane, 15 juin (Prensa Latina) L’ancien président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, considère que l’injustice dont il est victime, c’est-à-dire son incarcération et sa persécution, constitue une injustice contre le peuple, fait aujourd’hui savoir le quotidien Granma.

Dans un entretien qu’il a accordé à ce journal – sous forme de réponse à un questionnaire qu’une “main amie” a fait parvenir à la prison – Lula insiste pour dire que le procès qu’on lui fait est de nature politique.

“Ils ont été obligés de bafouer la Constitution pour me mettre aux arrêts. Ce qui devient de plus en plus clair pour la société brésilienne, et pour le monde entier, c’est qu’ils veulent m’interdire de participer aux élections de 2018”, a affirmé ce favori des sondages.

Il pense aussi que le coup d’état de 2016 contre la présidente DilmaRousseff montre bien que ceux qui l’attaquent ne supportent pas que le peuple vote pour qui il veut voter.

Le temps qu’il passe en prison lui permet de lire et de réfléchir, dit-il.  “ Je peux penser longuement au Brésil, surtout à ce qu’il s’est passé ces derniers temps. Je me sens en paix avec ma conscience et je doute fort que tous ceux qui ont menti pour me mettre où je suis dorment avec la même tranquillité que moi”.

“Bien sûr, j’aimerais être en liberté et continuer à faire ce que j’ai fait toute ma vie: dialoguer avec le peuple. Mais je suis conscient que l’injustice que l’on commet contre moi est également une injustice commise contre le peuple brésilien”.

L’ancien président estime  que ces dernières dizaines d’années ont été le moment le plus fort pour la démocratie et les conquêtes sociales; “mais, récemment, les élites de la région ont repris du pouvoir et tentent d’imposer un modèle de jeu qui n’est valable que lorsqu’elles remportent les élections, ce qui, évidemment, n’a rien à voir avec la démocratie”.

“Depuis des dizaines d’années, la trajectoire politique du Brésil était marquée par des avancées de la démocratie et de la participation politique,  avec tous les progrès que cela amène; progrès qui se sont accélérés pendant les gouvernements du Parti des Travailleurs lorsqu’il a remporté quatre élections consécutives”, ajoute-t-il.

Au dire de Lula, il ne s’agit pas seulement d’un coup d’été contre le PT. “ S’ils m’ont arrêté, ce n’est pas uniquement pour nuire à Lula. C’est surtout un acte perpétré contre un modèle de développement national et d’intégration sociale. Ce coup d’état est conçu pour réduire à néant les droits des travailleurs et des retraités qui ont été conquis de haute lutte durant les derniers 60 ans”.

Lula se sent très reconnaissant pour la solidarité que son pays lui témoigne, ainsi que d’autres parties du monde. Quant à Cuba, il se dit particulièrement touché par les messages que lui ont envoyés le premier secrétaire du Comité Central du Parti Communiste, Raul Castro, et le président Miguel Diaz-Canel.

peo/mgt/tgp

EN CONTINU
notes connexes