samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le projet « Justice pour la Paix en Colombie », est remis à plus tard

Bogota, 19 juin (Prensa Latina) Moins d’un jour après la victoire dans les urnes du candidat urubiste(partisan d’Alvaro Uribe, ancien président et fondateur du parti Centre Démocratique)  le Congrès de Colombie a reçu une demande pour que soit remis à une date ultérieure le débat et le vote du projet de loi réglementant la Justice Spéciale de Paix.

Les analystes politiques s’accordent pour dire qu’il s’agit là de la première défaite au Congrès du gouvernement de Juan Manuel Santos après l’élection de Ivan Duque, du Centre Démocratique, comme nouveau président de Colombie.

Cette proposition de remise à plus tard du débat et du vote de ce qui est considéré comme la colonne vertébrale de l’Accord de Paix est venue des bancs du Centre Démocratique à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Au Sénat, ce report a été approuvé par 24 voix contre 22, malgré la présence de plusieurs ministres de Santos lors du vote qui ont insisté sur la nécessité de faire avancer ce projet  rendant opérationnel le JEP, organisme clef pour rendre justice et indemniser les victimes du conflit armé.

Dans la Chambre des Représentants, la décision du report du JEP a également été adoptée jusqu’à ce qu’une sous-commission de cet organisme ait pu rencontrer le nouveau président qui lui donnera ses directives sur la manière de procéder.

Les membres du Congrès qui se sont opposés à ce report ont regretté que les partis majoritaires favorables à l’uribisme soient en train de torpiller la paix.

peo/ago/tpa/cvlqq

EN CONTINU
notes connexes