dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Avancée de l’offensive de l’Armée syrienne contre les terroristes dans le sud du pays

Damas, 25 juin (Pensa Latina) Grâce à un puissant pilonnage de l’artillerie, l’armée syrienne a réussi à faire d’importantes percées dans les territoires tenus par les terroristes autour de la capitale de la province de Deraa, au sud-est du pays.

De source militaire, on apprend que les unités de la Quatrième division d’autres troupes gouvernementales ont tiré plus de 40 missiles, à partir de leurs lanceurs Golan 1000, contre les positions tenues par les formations extrémistes de HararTharir al-Sham et  de l’Armée Syrienne Libre.

Lors de ces opérations contre les concentrations de troupes et les caches ennemies, les forces de Damas ont provoqué la mort de dizaines d’extrémistes et ont détruit de nombreux véhicules équipés de mitrailleuses et de lance-roquettes.

D’après le journal Al-Masdar News, les troupes ayant pris part à cette importante offensive sont: la Quatrième division, la Garde Républicaine et les dénommées Forces Tigre, ces dernières ayant été déployées au nord-est de Deraa.

L’aviation russe de combat participe aussi à cette campagne au sud de la Syrie. En fin de semaine, elle a procédé à une trentaine de bombardements contre les positions des brigades terroristes occupant Deraa.

Auparavant, les forces gouvernementales  syriennes avaient libéré sept villages dans la zone de Lajat, à la limite administrative des provinces de Deraa et de Sweida, dans le sud du pays.

Parmi les villages libérés se trouvent MlehaGharbieh et Buser Harir, autrefois considérés comme des places fortes du terrorisme.

Selon le site web syrien Muraselon, qui s’appuie sur des sources militaires, l’armée gouvernementale a réussi à remporter ces importants succès dans le  Lajat, au nord-ouest Deraa après un pilonnage intensif par l’artillerie et l’aviation.

En plus de ces combats à Deraa, on apprend que d’autres affrontements ont eu lieu entre les troupes loyales à Damas et les groupes radicaux au nord de la province centrale de Hama, qui se trouve à quelques 210 kilomètres au nord de Damas.

D’autre part, après que les postes militaires de la ville de Ziblin aient subi l’attaque des extrémistes, les troupes régulières de Damas et des forces populaires alliées ont répliqué par des bombardements qui se sont soldés par la destruction de véhicules blindés ennemis équipés de mitrailleuses lourdes, a fait savoir l’Agence de Presse Sana.

Une fois que cette campagne militaire dans le sud prendra fin, l’armée de Damas pourrait diriger ses efforts vers des zones au nord du pays, comme Idlib, où sont concentrées plusieurs groupes terroristes, comme le Front Al Nusra.

peo/tgj/obf

EN CONTINU
notes connexes