jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Au Bangladesh, Guterres analyse la situation des réfugiés

Nations  Unies, 3 juillet (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s´est rendu au Bangladesh en compagnie du président du Groupe de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, pour aborder le problème des Rohingas.

En arrivant à l’aéroport de Dacca, Gutteres a déclaré que le but de sa visite était d’exprimer sa solidarité au peuple Rohinga  et au peuple du Bangladesh qui accueille avec tant de générosité les membres de cette communauté musulmane qui a dû quitter le Myanmar.

Selon les informations communiquées par le porte-parole du secrétaire général, Guterres et le président du Groupe de la Banque Mondiale auront des réunions bilatérales  avec de hauts fonctionnaires du pays, y compris le premier ministre, Sheik Hasina.

Un parcours le long de la plage de Cox’s Bazar – qui sert de camp de réfugiés – est prévu, ainsi que des visites aux communautés de réfugiés rohingas et aux travailleurs humanitaires.

Le Haut Commissaires des Nations Unies pour les Réfugiés, Filippo Grandi, et la directrice exécutive du Fond des Nations Unies pour la Population accompagneront le secrétaire général lors de sa visite.

Pendant leur séjour au Bangladesh, ils pourront étudier la situation des rohingas récemment arrivés  et évaluer les progrès des pourparlers pour permettre aux réfugiés de retourner vers leurs foyers de leur plein gré, dans la dignité, et en accord avec les normes internationales prévues pour ce type de situation.

Le but de cette visite est non seulement de demander à la communauté internationale qu’elle soutienne davantage les actions de l’ONU en faveur des Rohingas, mais aussi de poser les bases d’un meilleur dialogue entre ces derniers et le gouvernement du Bangladesh, ce qui permettrait de trouver des solutions plus satisfaisantes pour cette communauté musulmane persécutée au Myanmar.

Cette visite sera de courte durée car le secrétaire doit être de retour au siège des Nations Unie pour le 3 juillet.

À la suite de la violence, de la persécution et des assassinats dont ils sont victimes au Myanmar, plus de 700 milles Rohingas ont fui le Myanmar et sont venus se réfugier au Bangladesh.

À ce jour, le Myanmar (autrefois appelé Birmanie et où le bouddhisme est la religion majoritaire) n’accorde toujours pas la citoyenneté aux membres de cette minorité musulmane  et refuse de les reconnaître comme l’un des groupes ethniques formant la population du pays.

Au début du mois de juin, le Gouvernement du Myanmar a signé un mémorandum d’entente avec l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés et avec le Programme des Nations Unies pour le Développement afin d’évaluer si les conditions sont requises qui permettraient aux Rohingas de regagner leur pays en toute sécurité et en toute dignité.

La migration des Rohingas a atteint une telle ampleur qu’en 2107 le Bangladesh est devenu le pays qui a reçu le plus de réfugiés au monde.

peo/lma/ifb

EN CONTINU
notes connexes