samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Festival Lula Libre, le plus grands évènement politico-culturel de l’année à Rio

Brasilia, 31 juillet (Prensa Latina) Plus de 40 artistes sont montés sur la scène qui a été installée sur les célèbres Arcades de Lapa, à Rio de Janeiro, pour animer le plus grand  événement politico-culturel de l’année de la ville: le Festival Lula Libre.

Comme l’écrivent  dans un communiqué commun le musicien-dramaturge-écrivain Chico Buarque  et  le compositeur-interprète Martinho da Vila, le but de cette manifestation est d’exiger et de défendre la liberté immédiate de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, prisonnier politique depuis le 7 avril dernier, et, plus généralement, de demander que la normalité démocratique soit rétablie dans le pays.

La prestation de l’Orchestre Valdora a marqué le début du spectacle sur la scène centrale qui a ensuite vu se succéder plusieurs représentants des divers genres de la musique brésilienne, de MannoGóes au funk de MC Carol; du hip-hop de Flavio Renegado à la samba de Noca da Porte-lame, ou au rock du Gang 90.

Plusieurs artistes de la nouvelle génération sont venus ajouter leur contribution à ce concert comme Francisco El Hombre, Filipe Catto et Ana Cañas ou d’autres personnalités reconnues telles Odair José, Jards Macalé et Ben Carvalho.

L’invitation au précédent Festival Lula Libre (qui a eu lieu en juin dernier) expliquait clairement que le cas du fondateur et leader historique du Parti des Travailleurs « revêt un symbolisme particulier dans l’histoire récente de notre pays », car le procès auquel il a été soumis est « une erreur judiciaire invraisemblable ».

On pouvait aussi y lire que la situation actuelle était inamissible, tant parce qu’on empêchait Lula de participer à l’élection présidentielle d’octobre que parce qu’on le gardait en prison en infraction totale des règles de justice les plus élémentaires.

 » Nous sommes fermement opposés à l’arbitraire dont Lula est victime. Cela doit cesser immédiatement. Nous exigeons qu’il soit délivré tout de suite » », affirme, cette fois encore, le manifeste des travailleurs des arts et de la culture qui invite tous les secteurs démocratiques de la société à venir participer à ce Festival Lula Libre.

peo/oda/mpm

EN CONTINU
notes connexes