mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le dirigeant de la FARC, JesusSantrich, demande à assurer ses fonctions en tant que membre du Congrès

Bogota, 31 juillet (Prensa Latina) Le dirigeant de la FARC, JesusSantrich, détenu depuis trois mois à la demande des États-Unis, a demandé à assurer ses fonctions en tant que membre du congrès dans l’actuelle législature colombienne.

Santrich, qui été élu par le parti Force Alternative Révolutionnaire Commune (FARC) pour occuper l’un des dix sièges attribués à ce parti dans le Congrès nouvellement élu, a exprimé ce souhait dans une lettre envoyée à Carlos Chacon, président de la Chambre des Représentants.

“ Je m’adresse à vous, en tant que président de cette honorable corporation, afin de prendre le siège qui m’est destiné et assurer mes fonctions parlementaires”, écrit l’ancien négociateur de la FARC lors des dialogues de paix de La Havane.

Dans cette lettre, SeuxisPaucias  Hernandez (de son nom de guerre, JesusSantrich) exprime son souhait d’accepter le siège pour lequel il a été désigné et dans lequel il a été confirmé par une lettre d’accréditation envoyée par le Conseil National Électoral, comme prévu par la résolution 1597 de 2018.

Il prête donc serment par écrit et jure de remplir les tâches qui seront les siennes en tant que représentant du département Atlantique de Colombie.

Santrich a été incarcéré à la prison de La Picota de Bogota peu de jours après avoir été arrêté le 9 avril dernier, après que la justice états-unienne l’ai accusé de trafic de drogues afin de demander son extradition.

La FARC a répété à plusieurs reprises que Santrich était innocent et que son accusation est le résultat d’un montage judiciaire destiné à salir l’image du parti et à semer la méfiance quant au le processus de paix.

peo/agp/tpa

EN CONTINU
notes connexes