vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Washington Post diffuse plus de détails au sujet de la disparition d´un journaliste

Washington, 12 octobre (Prensa Latina) Le quotidien The Washington Post a diffusé hier des détails sur des interceptions faites par le renseignement étasunien au sujet de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, ce alors que le président Donald Trump a exprimé qu´il avait abordé l´affaire avec le Gouvernement d´Arabie Saoudite.

Selon ce qui est rapporté par le journal nord-américain, le renseignement étasunien a pris connaissance, à partir de communications entre des fonctionnaires saoudiens, du fait que le prince héritier du territoire arabe, Mohammed bin Salman, a ordonné une opération pour ramener le chroniqueur dans son pays.

Khashoggi, journaliste saoudien collaborateur du Washington Post et critique envers la monarchie de sa nation, a disparu le 2 octobre dernier après être rentré dans le consulat d´Arabie Saoudite en Turquie pour solliciter des documents de mariage. Depuis, divers rapports signalent qu´il aurait pu être assassiné à l´intérieur du bâtiment.

Selon le Post, qui a cité des fonctionnaires proches des informations du renseignement, la possible existence d´un plan pour détenir le chroniqueur a alimenté la spéculation selon laquelle ce qui s´est passé à l´intérieur du consulat puisse être une opération de capture qui ait mal tourné. 

Un ex-officier du renseignement a signalé que les détails des faits, comme l´envoi en Turquie de deux équipes d´un total de 15 hommes dans deux avions privés, indiquent la tentative d´extraire quelqu´un d´un pays et de l´emmener dans un autre pour l´interroger.

Mais les autorités turques, indépendamment des objectifs à l´origine des faits, considèrent que Khashoggi a été assassiné à l´intérieur du bâtiment, puisque la vidéo de surveillance le montre lorsqu´il rentre dans le consulat, mais qu´il n´y aucune image qui rend compte de sa sortie.

Le quotidien précise que l´information au sujet des plans de l´Arabie Saoudite pour détenir le journaliste, qui résidait aux États-Unis depuis l´année dernière, a provoqué des doutes quant à savoir si l´administration Trump aurait dû l´avertir du fait qu´il pouvait être en danger.

peo/agp/mar

EN CONTINU
notes connexes