dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Certains des marcheurs se dirigeant vers les États-Unis sont rentrés chez eux; d’autres demandent à entrer au Mexique

Mexico 22 octobre (Prensa Latina) Bien que la moitié des quelques cinq mille marcheurs qui se dirigeaient vers les États-Unis aient commencé à rentrer chez eux, environ deux mille 2200 sont toujours sur le pont reliant le Guatemala à la ville mexicaine de Ciudad Hidalgo.

Les autorités mexicaines, quant à elles, estiment que quelques 900 migrants, la plupart de nationalité hondurienne, ont traversé la rivière Suchiate et sont rentrés de manière illégale au Mexique.

La veille, les présidents du Honduras et du Guatemala, Juan Orlando Hernández et Jimmy Morales, ont tenu une conférence de presse commune pendant laquelle ils ont fait savoir qu’environ deux mille marcheurs étaient déjà rentrés chez eux et que des centaines d’autres s’acheminaient vers leur domicile.

Tous deux ont condamné les motivations politiques derrière cette mobilisation qui, selon eux, n’était qu’une supercherie pour mettre en danger les personnes et abuser de la bonne foi des États.

Le président mexicain, Enrique PeñaNieto, s’est entretenu par téléphone à ce sujet avec ses homologues hondurien et guatémaltèque. Les trois sont tombés d’accord pour ne permettre qu’une émigration ordonnée et sécurisée entre leurs pays.

De son côté, le Secrétariat à l’Émigration a aujourd’hui indiqué que 640 migrants ont demandé asile au Mexique. Environ deux mille 200 autres attendent toujours sur le pont de la frontière que les fonctionnaires chargés de la migration s’occupent de leur cas.

Cette caravane était partie de San Pedro Sula il y a une semaine et la majorité des marcheurs avait atteint vendredi la frontière entre le Guatemala et le Mexique.

peo/mem/ool

EN CONTINU
notes connexes