dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine nie avoir mis le téléphone de Donald Trump sur écoute

Beijing, 25 octobre (Prensa Latina). La Chine a aujourd’hui réfuté les informations selon lesquelles elle serait intervenue sur le téléphone personnel de Donald Trump, puis a déclaré  que cette accusation était une preuve supplémentaire que la presse de ce pays faisait circuler de fausses informations.

Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires Étrangères chinois, estime que l’article publié par le New York Times à ce sujet montre bien les efforts inépuisables employés pour exacerber les tensions entre les États-Unis et la Chine.

Selon le New York Times, en effet, les services de contre-espionnage nord-américains ont détecté que la Russie et la Chine interceptaient les communications du téléphone portable de Donald Trump.

« S’ils désirent réellement une sécurité absolue, ces services devraient arrêter d’utiliser des équipements modernes de communication et s’abstenir ainsi de tout contact », a conseillé la porte-parole.

D’un autre côté, Hua a regretté que l’ambassade des États-Unis ait décidé de n’envoyer que des représentants subalternes à l’Exposition Internationale de Chine qui se tiendra à Shangai du 5 au 10 novembre.

Elle a jugé cette décision déconcertante car il s’agissait là d’une opportunité où plus de mille 800 compagnies provenant de 130 pays  allaient monter leur savoir-faire et pendant laquelle des offres majeures seraient proposées pour accéder au marché chinois.

Nonobstant, Hua a tenu à réitérer la disposition de Beijing à consolider le dialogue avec Washington afin d’améliorer la confiance mutuelle entre les deux pays et d´approfondir ainsi la coopération et les relations bilatérales dans le bénéfice des deux peuples.

peo/rgh/ymr

EN CONTINU
notes connexes