mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Bolsonaro, le candidat de l’extrême-droite, promet de changer le destin du Brésil

Brasilia, 29 octobre (Prensa Latina) Jair Bolsonaro, président élu et membre du Parti Social Libéral (PSL), a promis de changer le destin du Brésil et de lui redonner sa place parmi les premières nations du monde.

« Je sais où nous voulons aller. Ensemble, nous allons accomplir notre mission. Nous allons sauver le Brésil », telles ont été les premières parole de ce partisan des idées d’extrême-droite et ancien capitaine de l’Armée brésilienne après qu’il ait été proclamé vainqueur du second tour des élections présidentielles avec plus de 55 pour cent des votes.

Bolsonaro a affirmé que le pays devait s’habituer à vivre avec la vérité et que le peuple -qu’il a remercié pour sa confiance et son soutien – devait savoir ce qu’il se passait dans le pays.

Il a également déclaré que les grands médias n’avaient pas arrêté de le critiquer pendant la campagne électorale et avaient donné de lui une image presque dégradante.

Avec plus de 98 pour cent des urnes dépouillées, Bolsonaro  a obtenu plus de 57 millions 160 mille votes, c’est-à-dire 55,34 pour cent des suffrages exprimés; alors que son opposant, Fernando Haddad, du Parti des Travailleurs (PT), obtient 46 millions 130 mille votes (44,46 pour cent).

Bolsonaro est arrivé en tête dans 16 États, alors que Haddad en a gagné seulement 11.

À Santa Catarina, le candidat de l’extrême droite a reçu le soutien de 75,99 pour cent des électeurs contre 24,01 pour Haddad. Son avantage a également été très net à Rondonia (71,48 pour cent contre 28,52 pour Haddad), à Roraima (70,76 pour cent, contre 29,54), Acre (70,76 contre 29,24), dans le District Fédéral (69,99 contre 30,01) et Sao Paulo (68,09 contre 31,91).

Haddad, quant à lui, est arrivé en tête à Piauí avec 76,67 pour cent des voix (23,33 pour Bolsonaro); à Bahia: 71,28 contre 27,72; à Maranhao: 71,75 contre 28,25; et à Ceará: 70,70 contre 29,30.

Des plus de 147 millions d’électeurs convoqués aux urnes, 21,25 pour cent se sont abstenus;  7,44 pour cent des votes ont été comptés nuls et 2,15 pour cent des électeurs ont voté blanc.

peo/agp/mpm

EN CONTINU
notes connexes