dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´habeas corpus de Lula pourrait être analysé en décembre

Brasilia, 29 novembre (Prensa Latina) Ricardo Lewandowski, président de la Seconde Chambre du Tribunal Suprême Fédéral (STF), l´habeas corpus présenté par la défense de l´ancien président Luiz Inacio Lula da Silva pourrait être analysé en décembre.

Il a indiqué que ce recours a été rouvert ce mardi par le juge Edson Fachin, lequel suggère que la demande de libérer Lula soit examinée lors de la session du 4 décembre prochain.

Les avocats de l´ancien dirigeant ouvrier demandent à ce que soit reconnue la supposée « perte d´impartialité » de l´ex-juge fédéral Sergio Moro.

Moro, qui a condamné Lula pour de prétendus actes de corruption, est finalement revenu sur son rejet de la politique et a accepté l´invitation du président récemment élu, Jair Bolsonaro, à prendre la tête, en janvier prochain, du Ministère de la Justice.

Compte tenu de ce nouveau scénario, la défense de l´ex-chef d´État a présenté devant le STF un nouvel habeas corpus dans lequel elle demande sa mise en liberté, après que la partialité politique de Moro ait été clairement mise en évidence.

Par le biais d´un communiqué, les juristes ont expliqué qu´ils cherchent par cette action à obtenir la nullité du procès et la liberté de leur client.

« Lula est victime d´une véritable chasse judiciaire de la part d´un agent en robe qui utilise indument des dossiers juridiques pour poursuivre politiquement un citoyen, cherchant à annuler une par une ses libertés, ainsi que ses droits », ont-ils indiqué.

Puis ils ont souligné le fait que « le juge (Sergio Moro) a agit de manière politique. Lors de la campagne, il a maintenu des contacts avec les hauts dirigeants de la campagne de Bolsonaro, et a également été durant cette période aux commandes du procès contre Lula; lequel était en tête, jusqu´en août dernier, des enquêtes d´intention de vote quant aux élections présidentielles d´octobre.

peo/oda/ocs

EN CONTINU
notes connexes