lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une ministre canadienne annule son déplacement en Chine

Ottawa, 19 décembre (Prensa Latina) Une source officielle a confirmé que la ministre canadienne du Tourisme, Melanie Joly, a annulé une visite en Chine dans le contexte de crise diplomatique entre les deux pays, en raison de l´arrestation ici d´une entrepreneure du géant asiatique.

Par le biais d´un courrier électronique, le secrétaire de presse de Joly, Jeremy Ghio, a confirmé à Radio Canada Internationale la décision de la fonctionnaire.

Ottawa et Pékin se sont mis d´accord pour ajourner le voyage qui avait pour objectif de célébrer l´année du tourisme Canada-Chine, a expliqué Ghio.

Selon des chiffres officiels, le nombre de touristes de la nation asiatique au Canada est passé de 195 mille en 2010 à 682 mille en 2017.

Les relations bilatérales ont souffert d´un contretemps suite à l´arrestation, le 1er décembre dernier à Vancouver, de Meng Wanzhou, directrice financière du géant des télécommunications Huawei, et ce à la demande des États-Unis.

Meng est accusée d´avoir violé les sanctions contre l´Iran, même si elle nie les allégations, tout comme son entreprise.

La semaine dernière, un juge canadien l´a libérée sous caution après avoir opposé plusieurs conditions, dont la surveillance électronique et physique 24 heures sur 24.

Le vice-ministre chinois Le Yucheng a en conséquence convoqué les ambassadeurs étasunien, Terry Brandstad, et canadien, John McCallum, pour protester et s´opposer à cette détention, considérant que les droits les plus élémentaires de Meng ont été violés.

Il y a quelques jours, les canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig, respectivement un entrepreneur et un ancien diplomate, ont été arrêtés en Chine car ils auraient « mis en danger la sécurité nationale du pays », selon un communiqué de la chancellerie de Pékin.

Lors d´un entretien donné à la chaîne de télévision CTV, le premier ministre canadien Justin Trudeau a tenté d´arrondir les angles avec la Chine, tout en défendant le système judiciaire de son pays.

La semaine dernière, la chancelière canadienne, Chrystia Freeland, a prévenu l´administration de Donald Trump en lui demandant d´éviter de politiser l´extradition en suspens de Meng Wanzhou.

peo/mv/rob

EN CONTINU
notes connexes