mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Bolivie estime que le meilleur moyen d´aider le Venezuela est de lever l´embargo

La Paz, 13 février (Prensa latina) Le ministre des Relations Extérieures de Bolivie, Diego Pary, a affirmé hier que la meilleure aide humanitaire pour le Venezuela est de lever l´embargo économique imposé par les États-Unis.

« Je crois que l´aide humanitaire est très importante pour tout pays qui a des urgences. Cependant, il est encore plus important que l´embargo économique et financier soit levé, parce que le Venezuela aurait beaucoup plus de ressources, d´aliments et de médicaments qu´avec la misérable aide humanitaire qui lui ait offerte », a-t-il déclaré.

Pary a ratifié le fait que la Bolivie mise sur une solution pacifique du conflit et qu´elle respectera ce qui a été établi lors du Sommet de Montevideo, où il a été déterminé de contribuer au développement d´un dialogue ouvert et sans impositions, lors duquel les différents acteurs de cette société s´accordent sur comment surmonter la crise à laquelle ils font face.

« Nous nous sommes joint de manière directe et active aux activités que va développer le mécanisme de Montevideo, qui construira un dialogue avec les acteurs politiques et sociaux pour qu´ils puissent s´assoir à une table et trouver une solution concertée, qui soit dans le cadre de leur Constitution et respectueuse de la souveraineté du Venezuela », a-t-il signalé.

Le chancelier s´est montré hostile à l´attitude du gouvernement étasunien, qui a bloqué des milliards de dollars qui appartiennent au Trésor Public vénézuélien et qui peuvent être utilisés pour l´importation d´aliments et de médicaments au bénéfice de la population.

L´Union Européenne comme les États-Unis auraient envoyé 60 millions de dollars pour la prétendue aide humanitaire au Venezuela, mais Caracas réclame à sa place la libération de plus de 18 milliards de dollars récemment détenus.

Selon une enquête du Centre Stratégique  Latino-américain de Géopolitique (Celag), l´embargo financier international imposé par l´administration nord-américaine contre le Venezuela a provoqué la perte de 350 milliards de dollars en production de biens et de services entre 2013 et 2017 à la nation sud-américaine.

peo/agp/lp

EN CONTINU
notes connexes